Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 08/03/2018 8H05

Bernard Tapie interrogé dans Le Point : « Je ne baisse pas les bras, j’ai plein de projets dans la tête. »

Long entretien avec Bernard Tapie, publié dans le numéro de l’hebdomadaire Le Point paru ce jeudi 8 mars.

A lire dans son intégralité pages 48 à 59.

« Si mon opération se passe bien, si j’en réchappe, on fera un grand entretien. Je dirai tout », avait assuré Bernard Tapie, qui a tenu parole. Une série de 4 rendez-vous accordés après l’intervention chirurgicale, où il n’a esquivé aucune question sur la maladie, la mort, ses parents, l’argent, la politique, ses affaires...

Concernant son choix de révéler son cancer, Tapie souligne que c’est toujours difficile de parler de sa maladie, il y a un côté impudique. "Mais, comme j’ai choisi de continuer de vivre normalement en prenant l’avion ou en allant faire mes courses sans lunettes ni chapeau, sans me cacher, je me suis senti à l’aise pour aborder le sujet car je n’avais aucune raison d’en avoir honte. Après l’émission avec Laurent Delahousse sur France 2, j’ai reçu près de 5 000 lettres venant de malades ou de gens qui fréquentent ou travaillent avec des malades. J’ai compris à cette occasion qu’on ne parle pas assez d’eux. Et que beaucoup de questions restent sans réponses. Ce faisant, je veux bien être le porte-parole de ceux qui souffrent du cancer, mais j’ai vraiment envie de parler aussi à ceux qui redoutent que cela puisse leur arriver."

Le cancer est une longue maladie dont on craint l’issue, ajoute Bernard Tapie. "Lorsque je reçois les résultats, il n’y a plus d’ambiguïté. Démarre alors le parcours du combattant. On m’annonce une chimio qui va être très dure, très, très dure. Elle l’a été. Mais ces séances abominables devaient me permettre d’être opéré et c’est ce qui s’est passé. On m’a ôté l’essentiel de l’estomac et de l’oesophage. Toute ma vie je me souviendrai de ce que le Pr Emile Sarfati, un homme remarquable à tout point de vue, m’a dit trois jours avant l’opération : « Je dois vous prévenir, cette opération, c’est comme si vous passiez sous l’autobus. » Je n’ai pas compris sur le coup, mais, depuis, j’ai réalisé..."

Concernant son état de santé, l'ex homme d'affaires dit avoir perdu énormément de poids. Il a beaucoup de mal à se nourrir, mais les médecins sont relativement optimistes, même si il sent bien qu'il va avoir droit à une deuxième séquence de chimiothérapie. "On verra bien. En tout cas, je ne baisse pas les bras, j’ai plein de projets dans la tête et, si la chimio ne me met pas KO, j’ai bien l’intention de continuer. Je n’ai finalement que 75 ans..."

Sa méthode pour vaincre le cancer ? "Primo : bouge ton corps même quand tu n’en peux plus. L’énergie donne de l’énergie. Monte sur la table et descends. Recommence plusieurs fois. Fais circuler tout ce qui ne circule pas assez dans ta carcasse. Secundo : il n’y a pas de surhomme. Le coup de pompe peut te mener à l’abandon. Tu ne peux compter que sur toi. Fixe-toi un but pour aller au-delà de ta volonté. Va voir un concert, un match, va faire tes courses, cela te forcera à t’habiller et à sortir."

Commenter cet article