Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 14/03 6h37

Dans les salles dès ce mercredi : Chien, avec Vincent Macaigne et Vanessa Paradis.

Jacques Blanchot perd tout: sa femme, son travail, son logement. Il devient peu à peu étranger au monde qui l’entoure, jusqu’à ce que le patron d’une animalerie le recueille.

Synopsis du film Chien, réalisé par Samuel Benchetrit, visible dès ce mercredi 14 mars dans les salles.

Avec Vincent Macaigne, Vanessa Paradis, Bouli Lanners.

Avant d’être un film, Chien a été un livre publié en 2015.  Samuel Benchetrit : "C’est mon éditeur Olivia Nora qui m’a poussé à l’écrire alors que je sortais d’une période assez difficile de ma vie, une dépression. Du moins, je lui avais raconté un peu de cette histoire, rien de bien précis, mais elle évoquait des mystères en moi et une sorte de spiritualité. J’avais alors le sentiment de ne plus faire partie de la société à laquelle j’appartiens depuis toujours. Et même une fois sorti de l’œil du cyclone, je voyais le monde comme un immense mécanisme, dont je n’étais qu’une pièce éjectée qui ne servait plus à rien. J’étais frappé d’absurdité ! Un jour, alors que je me promenais avec mon fils et le chien que je lui avais offert, je suis tombé sur un SDF qui pleurait à chaudes larmes. C’est assez rare qu’un homme à terre comme on en voit trop souvent pleure de toutes ses forces. Là-dessus, un groupe de femmes fonce vers mon fils et moi pour câliner le chien sans un regard pour le SDF ! Le point de départ du livre se situe quelque part ici. A travers lui, j’ai eu envie de parler de notre société actuelle où on nous demande à tous beaucoup et de plus en plus : l’argent, la séduction, la beauté... Et pour cela, est arrivé un personnage à qui, à l’inverse, on ne demanderait absolument rien ! Un homme qui deviendrait un chien. Donc qui n’a pas de problème d’argent et à qui on ne demande pas d’avoir de l’humour, de la conversation ou de la répartie... Une idée un peu naïve sans doute mais derrière laquelle point, selon moi, un évident fond politique et social".

Commenter cet article