Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal

Cette France qui n'attendait pas Macron : document inédit ce 13 mars, tourné dans l'Aisne.

Un documentaire inédit, de 52 minutes, réalisé par Ludivine Tomasi et proposé ce mercredi 13 mars en première partie de soirée : Cette France qui n'attendait pas Macron.

Un film présenté ainsi : Si Emmanuel Macron est actuellement Président de la République, ils n’y sont pour rien. Lors du second tour de la Présidentielle, la majorité des citoyens de l’Aisne s’est exprimée, soit en faveur de Marine Le Pen, soit abstenue. Pourquoi ? Le département picard se sent abandonné. Ici, la colère est plus forte qu’ailleurs. Ce documentaire propose un voyage au pays de cette France invisible et hétérogène qui ne se reconnait pas dans celui qu’ils appellent « le Président des riches et des villes».

Un road-trip qui permet de comprendre un peu mieux le mouvement des Gilets Jaunes, mais aussi ce sentiment d’injustice et cette défiance vis-à-vis des élus, souligne le diffuseur LCP.

Ludivine Tomasi : « Au second tour de la Présidentielle, seuls deux départements n’ont pas voté pour Emmanuel Macron. L’Aisne est le premier : plus de 52% des votants a mis un bulletin Marine Le Pen dans l’urne. L’abstention, comme au niveau national, a également enregistré une forte hausse. Des résultats qui peuvent s’expliquer par la mauvaise situation économique et sociale de ce territoire des Hauts-de-France. Pauvreté, chômage, illettrisme... l’Aisne bat de tristes records. Nous avons choisi ce territoire parce que le malaise semble y être plus profond qu’ailleurs entre désindustrialisation et désertification. Mais au-delà des chiffres, l’idée du film est surtout de s’immerger dans le quotidien d’habitants aux profils et aux points de vue différents. D’être au plus près de leurs préoccupations et de leur donner la parole. »

Ludivine Tomasi dit avoir essayé de les mettre à l’aise le plus possible et de se comporter, non pas comme une spectatrice mais comme un témoin qui va à leur rencontre pour partager une journée avec eux. Qui veut comprendre, sans juger pour réussir à parler d’égal à égal en créant un lien de proximité et d’intimité. Sans pour autant oublier de les mettre face à leurs contradictions.

Juste après la diffusion de ce document (mercredi 13 mars à 20h30), Elizabeth Martichoux animera un débat sur LCP.

Crédit photo © Upside Télévision

Commenter cet article