Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal

Magazine Contre-enquête ce 14 mars sur M6. Nordahl Lelandais : Maëlys et le mystère des disparus des Alpes.

Nordahl Lelandais : Maëlys et le mystère des disparus des Alpes. Thème du premier numéro du magazine Contre-enquête diffusé jeudi 14 mars à 21 heures sur M6.

Révélations exclusives et témoignages inédits, est-il annoncé.

L'automne dernier, M6 présentait ainsi ce rendez-vous : "Contre-enquête raconte les grands événements qui font ou ont fait la "Une” dans tous les domaines (faits divers, faits de société, scandales politiques, sport...) et révèle au public comment se sont véritablement déroulés les faits et comment les décisions les plus importantes ont été prises. "Contre-Enquête” examine un à un les éléments clefs d’une affaire de façon à lever le voile sur les mystères qui entourent encore aujourd’hui l’événement. Au fil de notre Contre-Enquête, nous rencontrons les témoins importants de l’histoire ainsi que les meilleurs spécialistes. Objectif : apporter de nouveaux éléments pour s’approcher au plus près de la vérité."

Alors que les gendarmes viennent d’annoncer la réouverture de plusieurs dizaines de dossiers de disparitions non résolues, M6, pour le lancement de sa nouvelle émission, “Contre-Enquête” propose un document inédit et riche en révélations.
Aux confins du Massif des Bauges et du Massif de la Chartreuse dans les Alpes, vingt-huit personnes ont mystérieusement disparu entre 2007 et 2017. Un triste record pour la région, mais surtout, un record inexpliqué. Pourquoi le taux de disparition est-il anormalement élevé dans cette zone du Sud- Est du pays ? Ces vingt-huit cas sont le point de départ de notre contre-enquête. Une énigme que les enquêteurs n’ont pourtant jamais cherché à élucider.
Nous allons vous raconter l’histoire d’une des plus grandes négligences qu’ait connu le système judiciaire français. Au fil de son investigation, Jérôme Pierrat, notre journaliste enquêteur, va démontrer que si la justice n’avait pas commis une grave succession d’erreurs, le sort de bon nombre de disparus aurait pu être épargné.
À commencer par celui de la petite Maëlys, disparue au cours d’un mariage et dont la dépouille a été retrouvée six mois plus tard en Savoie. C’est Nordahl Lelandais, l’un des invités de la fête qui avouera le crime, confronté à des preuves accablantes. À partir de cet instant, les gendarmes vont se demander si le suspect ne serait pas responsable d’autres disparitions dans la région. Leur intuition
va se révéler bonne puisqu’ils vont découvrir que quelques mois avant la disparition de Maëlys, un jeune caporal de 24 ans, Arthur Noyer, a aussi été la proie de cet homme, sans éveiller le moindre soupçon. L’ancien maître-chien, bien sous tous rapports a donc bien su berner ses proches mais aussi les enquêteurs.
Alors nous avons repris les dossiers de chacun des disparus, interrogé les meilleurs experts et trouvé des témoins qui jusqu’à présent n’avaient jamais parlé. Comme par exemple des femmes qui lui ont miraculeusement échappé.
Mais aussi, nous vous révélerons que parmi les 28 dossiers de disparitions inexpliquées, certaines personnes ont croisé la route de Nordahl Lelandais. Et les nombreux indices que nous avons découverts, peuvent laisser penser qu’elles aussi auraient pu être victimes du tueur de Maëlys.
En France, les tueurs en série sont considérés comme un fantasme, une légende tout droit sortie des séries américaines. Et c’est peut-être ce qui explique que la justice n’ait pas cherché de liens possibles entre ses différentes disparitions. De son enfance à son incarcération, nous lèverons le voile sur la personnalité trouble de Nordahl Lelandais, celui dont beaucoup se demandent s’il ne serait pas “le nouveau serial killer français

Peu avant 23 heures, suite à la diffusion du documentaire, Amandine Bégot recevra des témoins inédits de l’histoire ainsi que des spécialistes qui ont travaillé sur l’affaire afin d’examiner les zones d’ombre qui planent encore sur ce dossier. En présence de Bernard Valezy, ancien commandant de police et président de l’association ARPD, Association Assistance et Recherche de Personnes Disparues. Dalila et Karima Boutvillain, leur frère a disparu le 6 mai 2012 à l’âge de 32 ans. Aucune enquête n’a été menée. Le dossier vient d’être rouvert.

Commenter cet article

JB Acteur 01/03/2019 16:35

https://www.facebook.com/Contre-Enquete-617833822011116/?modal=admin_todo_tour