Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 28/03 6h14

Mayotte, l'enfance en danger : document ce jeudi soir sur France Ô.

Un film documentaire de Laurence Generet à découvrir ce jeudi en première partie de soirée, vers 20h55, sur la chaîne France Ô.

Malgré son statut de département français depuis 2011, Mayotte peine à trouver une solution pour des milliers d'enfants, tant sur le plan sanitaire que sur le plan juridique. Notamment ceux dont les parents originaires d'autres îles comoriennes et considérés en situation irrégulière, ont été expulsés.

Quand on est un enfant, on rêve de demain. Mais, ici, à Mayotte, pour certains gamins, demain, c’est loin. Il faut penser à l’urgence du présent parce que le quotidien se résume à des « comment ? ». Comment faire pour manger ? Comment faire pour aller à l’école ? Comment faire pour grandir ? Comment croire en l’avenir ?

À Mayotte, un habitant sur deux a moins de 18 ans et beaucoup d’enfants grandissent à la marge de la société. Près de 5 à 8.000 enfants sont livrés à eux-mêmes et en dehors du système scolaire. Le département est souffrant. L’île peine à supporter la charge démographique et migratoire et 8 habitants sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté. L’écart entre les aspirations des jeunes et les opportunités qu’on leur offre est abyssal. Cette jeunesse s’ennuie. Et pour la jeunesse la plus précaire, survivre et s’en sortir, peut parfois pousser à tout. Quoi qu’il en coûte...

Alors pour faire face, la fonction publique et des associations font office d’amortisseur social. D’abord l’école qui est un phare dans cette tempête sociale. Réceptacle de bien des détresses, elle abrite dans ses classes des enfants isolés, des enfants marqués par les épisodes de violence de rue, des enfants qui ont faim. L’institution leur offre un environnement structurant, souvent le seul rempart contre l’exclusion et l’illettrisme. Mais il en reste beaucoup sur la touche...

La Protection Judiciaire de la Jeunesse prend en charge les mineurs qui basculent dans la délinquance de survie. Elle prend le relais des familles et met en place des mesures éducatives pour sortir ces mineurs de la spirale de la précarité et de la violence. Enfin, les associations accompagnent les enfants dont les parents sont souvent en situation irrégulière. Ils font l’inventaire des points de résistance qui broient le présent et l’avenir de ces gamins venus des Comores ou d’ailleurs et pallient tant bien que mal aux besoins en terme de santé, de non scolarité.

Qu’ils soient Français ou d’ailleurs, à Mayotte, certains enfants sont des laissés pour compte, des oubliés de la République. Ce film témoigne des cataclysmes intimes que vivent ces enfants, d’un avenir impossible sur le territoire. Un témoignage très fort sur l'urgence à prendre la réelle mesure de la situation et sur l’ampleur du défi, afin de donner à ces enfants, les moyens de pouvoir vivre dignement.

Crédit photo : 13 Production

Commenter cet article