Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 17/05 9h13

Dans les salles dès ce vendredi, le film Douleur et gloire, de Pedro Almodóvar.

Pedro Almodóvar est de nouveau en compétition au festival de Cannes. Avec Douleur et gloire, qui sort en France ce 17 mai.

Avec Antonio Banderas, Asier Etxeandía, Leonardo Sbaraglia, Nora Navas, Julieta Serrano, César Vicente, Asier Flores et la participation de Penélope Cruz.

Ce long-métrage espagnol raconte une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.

Commenter cet article

Jy2m 15/05/2019 20:16

Ce que je n’aime pas du tout chez ALMODOVAR c’est, même s’il a malgré tout un petit peu de talent, qu’il a construit sa notoriété sur le sexe ou plutôt sur toutes les variantes autour du sexe (Travestis, transsexuels, homosexuels et prostitué(e)s). Pour son dernier film il a encore eu une idée pour « choquer le bourgeois » en transformant Antonio BANDERAS (Arnold SCHWARZENEGGER n'étant pas libre) en homosexuel avec une scène où il embrasse un autre homme. Pour son prochain film je lui suggère (gratuitement) l’idée suivante : « Un transsexuel homme (c-à-d une femme devenue homme) qui tombe amoureux d’une transsexuelle femme (c-à-d un homme devenu femme) ». Succès garanti !