Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 14/04/2019 11H20

Dès fin juin à Brest : Exposition Trophée Jules Verne, l’extraordinaire record.

À voir du 28 juin 2019 à début janvier 2021 au Musée de la Marine, à Brest, « Trophée Jules Verne, l’extraordinaire record ».

Autour du trophée, objet phare de l'exposition, 150 objets sont présentés : maquettes, manuscrit de Jules Verne, peintures, dessins, tenues de marins, objets de la vie à bord, matériaux, etc. Complétés d’images d’archives et d’entretiens avec ces skippers de l’extrême, ils permettent d’illustrer l’imaginaire que revêt la conquête des océans, ainsi que l’évolution des techniques et des approches dans la préparation de la course.

La visite commence par l’inspiration première du trophée, Le Tour du monde en 80 jours, écrit à la fin du XIXe siècle. L’auteur de ce roman, Jules Verne, navigateur passionné et fin connaisseur du domaine nautique, façonne pour son histoire un héros, Philéas Fogg. 

Le circuit continue avec la genèse du défi : le contexte de sa création, l'idée (Yves Le Cornec), les fondateurs (Florence Arthaud, Titouan Lamazou), les spécificités, le règlement. C’est ici qu’est présenté l’élément phare de l’exposition, le Trophée Jules Verne, étonnante œuvre en apesanteur, imaginée en 1992 par l’artiste américain Thomas Shannon.

Le parcours se poursuit avec l’histoire des tours du monde, depuis la première circumnavigation de Magellan en 1519. Portraits, maquettes et planisphère géant attestent du génie de ces aventuriers et de l’évolution des navires au fil de ces cinq siècles.

Puis les visiteurs découvrent la réalisation de ces navires de l’extrême. Conception, construction, préparation et accompagnement : comment sont réalisés les navires à terre ? À la préparation terrestre succède logiquement la vie en mer et le quotidien lors d’un tour du monde. Les tenues, les équipements et l’aménagement de la cabine en sont un témoignage.

Le voyage continue avec une présentation des vingt équipes qui se sont lancées à l’assaut du trophée. À travers une chronologie détaillée, retour sur 27 ans de tentatives, échecs et victoires, qui ont vu neuf équipages battre le record précédent : de Bruno Peyron, qui le premier boucle son tour du monde en 79 jours en 1993, à Francis Joyon, actuel détenteur du trophée, qui le gagne en 40 jours en 2017.

L’escale suivante s’attache à décrire les enjeux de communication et de sponsoring autour des arrivées victorieuses et des équipages. Les coulisses de la préparation des images, bien avant le départ, tout au long de la course et jusqu’au point culminant de l’arrivée à Brest, sont révélées au grand public.

L’exposition, racontée par les acteurs qui rendent compte avec force de leurs odyssées collectives, se termine en interrogeant l’avenir du défi, au regard des avancées technologiques et des tentatives actuelles. En 25 ans, le temps de la chevauchée a été divisé par deux, une évolution que nulle autre discipline sportive non motorisée n’a connue. Peut-on s’attendre à un tour du monde en 20 jours d’ici 2040 ?

Plein tarif : 7* euros
Tarif réduit : 5,50* euros
Gratuit : – de 26 ans de l’UEE

* audioguide inclus en 6 langues, supplément de 2 € pour les visiteurs bénéficiant de la gratuité d’entrée

Les droits d’entrée comprennent l’accès aux collections permanentes et à cette exposition temporaire

Commenter cet article