Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 04/05 7h55

Petits espionnages entre conjoints via des applications : enquête ce samedi sur France 2 sur cette dérive.

Un reportage de Romain Perrot à voir ce samedi 4 mai à 14 heures sur France 2. Il sera présenté par Julian Bugier, dans le cadre du magazine hebdomadaire Tout compte fait.

Plus besoin de travailler dans les services secrets ou de s’appeler Edward Snowden pour accéder en quelques secondes aux SMS, mails et autres messages vocaux d’autrui. Les conjoints jaloux l’ont bien compris. Une simple requête sur Google permet de découvrir une nébuleuse de logiciels parfois gratuits, souvent payants, entre 0 et 500 euros environ. Beaucoup moins chères qu’un détective privé, ces applications faciles d'utilisation comme Spybubble, Mobilespy ou encore Mspy cartonnent. Après avoir subtilisé et dévérouillé le smartphone de la victime, il ne reste qu'à installer un de ces logiciels espion indétectables. Autres applications très prisées : des "keylogger", des logiciels qui enregistrent tout ce qu’un proche tape sur un clavier d’ordinateur, captures d’écran à l'appui.

Mais jouer les James Bond par jalousie est-il légal ? Cette pratique d’espionnage 2.0 est autorisée seulement pour la surveillance des enfants, sans que cela nécessite leur consentement. Dans les autres cas, elle constitue une atteinte grave à la vie privée, un délit puni d’un an de prison et d’une amende de 45 000 euros.

Alors que les condamnations restent rares, les dérives se multiplient. De plus en plus de femmes victimes de violences domestiques déclarent être suivies à la trace via des logiciels espions. Illégal et anarchique, ce business de l’espionnage explose, avec plus de 280 applications disponibles sur le playstore, la boutique en ligne de Google. Et les concepteurs rivalisent d’imagination pour tout connaître de notre vie intime. Vraiment tout !

Commenter cet article