Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 28/04 7h42

Peut-on faire sans le nucléaire ? Thème de Terra Terre le 21 mai, avec Wendy Bouchard.

Le nucléaire est une énergie dont nous sommes hyper-dépendants. On dit du nucléaire que c’est l’énergie d’hier, à l’opposé des énergies de renouvelables. Un « mal nécessaire » précisent même certaines spécialistes. Si un plan de sortie progressif est prévu par l’exécutif, au contraire certains militent pour la recherche autour de cette énergie.

Quels problèmes pose le nucléaire aujourd’hui en France ?

Faut-il fermer nos centrales nucléaires ?

Pouvons-nous sortir du nucléaire ? Suivant quelles échéances ?

Pour répondre à ces questions, Wendy Bouchard reçoit mardi 21 mai à 23 heures, dans le magazine Terra Terre sur Public Sénat :

  • David Cormand, Secrétaire national EELV
  • Jean-Louis Etienne, Médecin et explorateur
  • Emmanuelle Pierre-Marie, Coopératrice du supermarché « Les 400 COOP »

Crédit photo © Laurent Hazgui - CAPA Pictures

Commenter cet article

1noel2 02/05/2019 22:39

Quelle que soit leur qualité propre, la qualité de leur installation, leur nombre et même s' ils voient leur rendement amélioré, les panneaux solaires PV ne produiront jamais le moindre Kwh 365 nuits par an et les nuits d' hiver sont particulièrement longues
De quelle façon obtenir les milliards de KWh qui manqueront ? ?
Difficle d' avoir recours a des groupes électrogènes 
Ces EnR devront donc toujours être adossées à un dispositif de secours dont on peut controler la production, comme c' est le cas actuellement, ou être accompagnées d' un mode de stockage de 12 000 à 15 000 Gwh, solution financièrement irréaliste
L' amélioration du rendement des panneaux PV ne modifiera pas cette problématique

Pour produire la même quantité d' électricité que peut produire la totalité de nos réacteurs (500 TWh) il faudrait 450 000 parcs PV de 1 Mwc ce qui représente environ 400 Mds d' € d' importations que la situation de notre balance du commerce extérieur, déjà dramatiquement déficitaire ne pourra assurer. Il ne faut pas oublier aussi que la fabrication des panneaux PV entraine une production de gaz à effet de serre de 5000 Tonnes par Mwc

Une étude de l 'Association internationale de producteurs d’électricité VGB PowerTech (Association regroupant les responsables énergie de 18 pays) publiée en juin 2017 indique que la production intermittente et aléatoire des EnR exige une capacité quasiment équivalente de systèmes de secours (centrales pilotables ou stockage ) Simple bon sens
Si on utilise le nucléaire (énergie sans production de CO²) comme système de secours, la production d'électricité solaire ne permettra pas de diminuer le nombre de réacteurss, mais elle entraînera une réduction de leur utilisation. Le consommateur paiera donc dans ce cas un double outil de production ( nucléaire pilotable et EnR intermittentes) Ce doublonnage n' apportera aucun bénéfice sur le plan climatique mais par contre coutera très cher

Philippe de Rougemont 29/04/2019 08:00

"Peut on faire sans ?" De toutes façons il va falloir s'y préparer puisque le combustible utilisé dans les centrales nucléaires est épuisable. Il y a des hypothèses de centrales qui consumeraient des déchets radioactifs mais ces projets sont maintenus que pour assurer un flot de subventions vers ce domaine. Au lieu de marcher a reculons vers la sortie du nucléaire, faisons face à la sortie, nous y trouverons plus d'emplois, plus de sécurité, plus de responsabilité.