Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 15/06/2019 8H15

Finale du Top 14 : Fabien Galthié met un terme à sa carrière de consultant ce soir.

À suivre en direct sur France 2 mais aussi sur Canal+, ce samedi soir, la finale du Top 14. Un choc opposant les joueurs de Toulouse et de Clermont-Ferrand dans un Stade de France complet. À noter que Bigflo et Oli assureront un show de clôture.

Sur la chaîne publique, Fabien Galthié commentera la rencontre avec Matthieu Lartot. Et c'est la fin de la carrière de consultant pour celui qui a cumulé plus de 60 sélections en matchs officiels de l'équipe de France de rugby. Fabien Galthié prend pour rappel les rênes de la sélection nationale dès l'an prochain.

Interrogé dans les colonnes du quotidien L'Équipe ce samedi, il revient sur ses 14 saisons de consultant pour France Télévisions. Il souligne avoir aimé ce collectif avec tous les journalistes et les techniciens, ce « cirque » qui se déplace. "On est en backstage mais pas du tout dans les salons et les loges. La position commentateur au stade est assez spartiate, étroite et on a souvent très froid. Partir tout un week-end en Écosse, au pays de Galles, en Angleterre ou en Irlande pendant le Tournoi des Six Nations, c’était savoureux. Mais toujours un peu tendu niveau timing et même pour les hôtels. (...) Il nous arrivait toujours des histoires, et souvent de belles rencontres. On était tout le temps invités à boire un coup, à dîner chez des gens."

Lorsqu'il est demandé à Galthié ce qu'il a appris en regardant le jeu depuis son poste de commentateuril répond qu'"on est déchargé de toute forme de pression liée au résultat, donc on voit l’événement et les comportements différemment. Mais avoir été entraîneur pendant une bonne partie de ces années de commentateur m’a permis aussi de connaître quasiment tous les joueurs. Grâce à cela, j’étais donc aussi au fait de ce qui se faisait en termes de jeu et de stratégie".

Cumuler les deux fonctions d'entraîneur de club et de consultant a été difficile à gérer, reconnaît-il. "Au début, les gens s’en foutaient un peu mais, petit à petit, cela ne passait pas dans le microcosme du rugby. Cela me surexposait et créait des jalousies. Cela ne m’a pas aidé, je dirais même que cela m’a fragilisé sur des moments importants. Cette double activité était parfois critiquée, notamment sur les périodes de doublons".

Entretien complet à lire dans le numéro de l'Équipe paru ce jour.

Crédit photo © Nathalie Guyon - France Télévisions.

Commenter cet article

breton 15/06/2019 23:03

Bonsoir , regarder vous .c est comme d habitude. l essai de penalite ?Et les faute repete en melee.Toulouse est un beau champion et Clermont c est de la merde vos commentaire.Et non nous parlerons de l arbitage .MAIS ON EST HABITUER