Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 09/07 6h46

Je suis une célébrité, sortez moi de là, sur TF1 : Les 3 types d'épreuves proposées aux 11 participants.

Le programme Sortez-moi de là, je suis une célébrité débute ce mardi 9 juillet vers 21h05, sur TF1. 

Matthieu Grelier, directeur des programmes chez ITV Studios France, explique la mécanique de ce divertissement. Chaque jour, rappelle-t-il, les célébrités devaient tester leur courage, repousser leurs limites physiques et mentales pour se dépasser en enchaînant des épreuves liées à leurs pires phobies : le vide, les insectes, l’eau…

Trois types d’épreuves attendaient les participants dans la jungle sud-africaine :

"L’épreuve des étoiles qui permettait d’améliorer leurs conditions de vie sur le camp. Le but était de remporter des étoiles pour aller acheter auprès de Laurence Boccolini et de Christophe Dechavanne de la nourriture ou des éléments de confort. Une petite boutique éphémère, La place des étoiles, animée à la façon d’une émission de Téléshopping en pleine jungle par nos animateurs, valait le détour !

L’épreuve du coffre avait pour objectif de remporter un maximum d’argent pour alimenter une cagnotte destinée à l’association du potentiel(-le) gagnant(e) de l’émission.

L’épreuve éliminatoire avec trois célébrités qui devaient participer selon un procédé de désignation assez original. Celle qui terminait dernière de ce défi quittait le jeu et les deux autres retournaient sur le camp".

L'Afrique du Sud, souligne Matthieu Grelier, était la promesse d’un extraordinaire dépaysement avec une faune et une flore exceptionnelles. "Par ailleurs, ce pays est sur le même fuseau horaire que la France et offre des conditions adaptées en termes de logistique et de sécurité. Sur place, nous avons travaillé de concert avec des équipes sud-africaines aguerries à la fabrication des jeux et des épreuves. Ce tournage, qui a duré un mois fut une expérience absolument incroyable pour les équipes de production. Chacun d’entre nous est revenu avec le sentiment d’avoir vécu quelque chose de très fort".

Crédit photo © Christophe Chevalin

Commenter cet article