Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 12/07 6h36

France 3 consacre sa soirée à Dalida ce vendredi (rediffusions).

Ce vendredi, France 3 consacre sa soirée à Dalida et rediffuse deux documentaires, "La femme qui rêvait d'une autre scène puis" "Dalida, discographie".

 

"Dalida, la femme qui rêvait d'une autre scène"

"Éclatante et sombre", selon les mots de son amie Line Renaud qui témoigne dans le documentaire de Gérard Miller et Anaïs Feuillette aux côtés d’une quinzaine d’autres témoins (Orlando, Serge Lama, Bertrand Delanöe, Liza Azuelos, Jean Sobieski, David Lelait-Helo, et Rosy Gigliotti - cousine et secrétaire de Dalida...), Dalida doutait sans cesse d’elle-même, et sa vie amoureuse comme sa vie professionnelle lui laissèrent toujours un sentiment d’inachevé.

S’intéressant au destin exceptionnel de celle qui devint à 20 ans une vedette, à 30 ans une star et à 40 ans une icône, le documentaire de Gérard Miller et Anaïs Feuillette retrace pas à pas le parcours de Dalida et, éclairé par un regard freudien, permet de comprendre la logique d’une femme qui ne renonça jamais à poursuivre le chemin de son désir.

 

"Dalida, discographie" (vers 22h45)

Plus qu’une vedette aux succès populaires, Dalida s’est hissée au rang d’icône internationale tout au long d’une carrière riche, rythmée de tubes inscrits pour toujours dans notre mémoire. France 3 célèbre cette artiste unique dans ce portrait musical «Dalida, la Discographie».

Ce film retrace en chansons la carrière d’une Dalida à la fois flamboyante, glamour ou mélancolique, à travers tous ses succès emblématiques... Dalida s'illustre dans tous les genres et sur toutes les époques musicales, de Monday, Tuesday en passant par J’attendrai, Besame mucho, Gigi l’Amoroso, Lambeth walk ou encore Il faut danser reggae... Mais aussi dans un répertoire plus mélancolique comme les reflets de sa propre vie Pour ne pas vivre seul, À ma manière, Il venait d’avoir 18 ans, Téléphonez-moi, Je suis malade, Ciao Amore... 

 

 

Crédit photo © Aldo Liverani - Leemage

Commenter cet article