Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 21/07 15h12

Les conquérants de l'espace, ce dimanche soir : film documentaire inédit, tout en archives.

Le 20 juillet 1969, l’homme marchait pour la première fois sur la Lune. Pour célébrer les 50 ans de cet événement, France 5 retrace la plus grande aventure humaine du XXe siècle qui nous replonge dans la compétition spatiale que ce sont livrés les Etats-Unis et l'URSS pendant la Guerre Froide.

Diffusé ce dimanche 21 juillet à 20h50 (2 x 52'), le film tout en archives de Patrick Jeudy, avec la voix de Lambert Wilson, raconte une aventure entamée avec le lancement du premier Spoutnik soviétique en 1957, qui se terminera avec le triomphe américain d’Apollo 11 en 1969 et que l'on découvre à travers les pensées intimes des astronautes et celles de leurs épouses, emportées elles aussi dans ces missions à accomplir.

Première partie : Mercury.

La course à l’espace s’engage dans la nuit du 4 octobre 1957, quand l’URSS lance, en pleine Guerre Froide, le premier satellite Spoutnik. En réaction, le président américain Eisenhower annonce la création de la NASA. L’objectif de l’agence est d’organiser la riposte en envoyant un homme dans l’espace avant l’URSS : c’est le programme Mercury. Les futurs conquérants américains vont être choisis parmi 5000 candidats, majoritairement des pilotes de chasse de l’armée... Ils s’appellent Slayton, Carpenter, Cooper, Schirra, Sheppard, Grissom et Glenn. Les astronautes et leurs épouses font la couverture de Life, qui a obtenu l’exclusivité pour suivre de l’intérieur leur aventure spatiale. La médiatisation des astronautes américains et de leurs familles éclipse les Soviétiques, mais ceux-ci gardent un temps d’avance. En 1961, Youri Gagarine est le premier homme à voler dans l’espace. L’Amérique parvient cependant à redresser la tête grâce aux succès des vols d’Alan Shepard, de Gus Grissom, de John Glenn puis de Scott Carpenter. Les 7 pionniers de Mercury ont rempli leur rôle : l’humiliation des Spoutnik est en passe d’être vengée. Ceux de Gemini et Apollo prennent le relais, avec pour mission la conquête de la Lune….

Seconde partie : Gemini et Apollo.

En 1962, le Président Kennedy promet qu’un Américain ira sur la Lune à la fin de la décennie. Deux ans plus tard, la Nasa lance son deuxième programme : Gemini. Un pas essentiel avant le programme Apollo, qui doit envoyer deux hommes sur la Lune. Les missions Gemini s’enchaînent avec succès, et les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin se distinguent par leur sang froid et leurs compétences. En parallèle, l’ingénieur Von Braun, l’âme de la Nasa, mobilise toute l’Amérique de l’aéronautique sur Apollo. Le programme débute de la plus tragique des manières : en janvier 1967, Gus Grissom, Edward White et Roger Chaffee meurent brûlés vifs lors d’une répétition au sol d’Apollo. Les vols habités recommencent en 1968, dans une Amérique marquée par la guerre du Vietnam et les meurtres de Martin Luther King et Bobby Kennedy. Le 24 décembre 1968, les astronautes d’Apollo 8 offrent comme cadeau de Noël à l’humanité la première photographie d’un lever de Terre. L’URSS est définitivement distancée. En 1969, un an et demi avant la date fixée par Kennedy, les trois astronautes d’Apollo 11, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, s’envolent vers leur destin. Armstrong, un civil, est le premier homme à poser un pied sur la Lune le 20 juillet 1969. Six cent millions de personnes partagent cette page de l’histoire de l’humanité. A leur retour, les trois astronautes déclarent à la douane le contenu de ce qu'ils ont rapporté dans leur besace : de la poussière noire et des cailloux lunaires, à l’odeur métallique et âcre comme de la poudre à canon.

Crédit photo © NASA

Commenter cet article