Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 18/08 6h41

Enquête sous haute tension le 4 septembre sur C8 : spécial police des transports.

Présenté par Carole Rousseau, le magazine Enquête sous haute tension sera consacré le 4 septembre, en première partie de soirée sur C8, à la police des transports.

Chaque jour, plus de 15 millions de Français empruntent les transports en commun. Certains passent même plus de 2h par jour dans le métro, le bus, ou le train. Et parfois, le trajet peut se transformer en cauchemar. Drogue, violence, agressions sexuelles ou vols à la tire... la délinquance ne cesse d’augmenter. Alors, pour l’endiguer, police et gendarmerie ont déployé leur arsenal et mis en place des brigades spéciales chargées de veiller sur nos déplacements.

À Paris, le métro est le terrain de chasse des agresseurs sexuels. Les équipes de la Blast : la Brigade Anti-Frotteurs de la Préfecture de Police, sont chargées de les traquer aux heures de pointe. Tous les jours, elles parcourent en civil les couloirs du réseau francilien pour surprendre ces hommes qui profitent de la promiscuité pour agresser sexuellement les voyageuses.

Leurs collègues de la Brigade des réseaux ferrés font, eux, la chasse aux malfaiteurs grâce aux 15.000 caméras de vidéosurveillance présentes dans le réseau. Derrière leurs écrans de contrôle, des video-patrouilleurs guident les équipes en civil sur le terrain pour appréhender les délinquants.

À Lyon, le métro est aussi un lieu de rendez-vous privilégié pour les pickpockets. Leur butin : les téléphones portables qu'ils dérobent en profitant de la cohue. Pour les prendre en flagrant délit, une brigade spéciale veille : des policiers en civils habitués à repérer les comportements suspects. Des hommes et des femmes qui n'hésitent pas à prendre tous les risques pour appréhender ces voleurs.

Dans le Sud de la France, les gendarmes ont, eux, fort à faire avec les trafiquants de drogue. Entre Nîmes et Montpellier, ils traquent consommateurs et dealers et tentent d'enrayer un trafic qui alimente les réseaux mafieux locaux. Leur arme secrète : des chiens spécialisés dans la détection des stupéfiants qui ne laissent rien passer. Une délinquance de plus en plus jeune et de plus en plus violente qui sévit aussi à bord des TGV et aux abords des gares les plus sensibles. Pour y remédier, un service de la Police aux Frontières parcourt les lignes SNCF. 

Crédit illustration © Pallas Télévision

#C8

Commenter cet article