Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 18/08 6h33

Sur ARTE : à la rencontre de femmes, parfois meurtries, qui s’épanouissent en se déguisant en sirènes.

Documentaire canadien d’Ali Weinstein à découvrir à 23h25 ce dimanche 18 août sur ARTE, ou ci-dessous : Les sirènes.

Réputées et redoutées pour leurs charmes fatals, attirant les hommes au fond des océans, les sirènes appartiennent à la légende. Mais il en existe de bien réelles, qui arborent fièrement une queue en tissu irisé.

D’ex-employées du parc d’attractions Weeki Wachee, en Floride, forment ainsi un petit groupe soudé et nostalgique. “Quand on commence sa vie professionnelle en tant que sirène, tout le reste paraît fade ensuite”, jure Vicky, 76 ans, qui avoue n’avoir jamais oublié l’enivrante sensation qu’elle éprouvait en plongeant à plus de 30 mètres de profondeur.

D’autres ont trouvé sous les écailles une façon de conjurer leurs angoisses et d’affirmer leur personnalité. Fille enfermée dans un corps de garçon, élevée dans un recoin conservateur de la Virginie, Julz a tout plaqué pour la Californie, où elle a entamé une transition, trouvé l’amour et la joie de vivre dans un remuant groupe de sirènes. À Harlem, Cookie, victime d’inceste lorsqu’elle était jeune, voyait d’abord dans la queue glissante de cette créature amphibie une façon symbolique d’échapper aux agressions. Aujourd’hui, son habit satiné lui sert davantage à se montrer, confiante et épanouie, qu’à se protéger.

Une immersion peuplée d’histoires personnelles poignantes et d’apaisantes séquences aquatiques, dans le sillage de créatures mythiques qui permettent à ces femmes de réinventer leur vie. 

Crédit photo © Caitlin Durlak

Commenter cet article