Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 09/09 6h40

Dans les salles dès ce mercredi, Chambre 212, avec Chiara Mastroianni et Vincent Lacoste.

Visible dans les salles dès ce mercredi 9 octobre, Chambre 212, un film de Christophe Honoré avec le quatuor Chiara Mastroianni, Vincent Lacoste, Camille Cottin, Benjamin Biolay.

Après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage. Elle se demande si elle a pris la bonne décision. Bien des personnages de sa vie ont une idée sur la question, et ils comptent le lui faire savoir.

Note de Christophe Honoré :

"Comme souvent, « Chambre 212 » procède d’un autre film, non tourné, à peine écrit, mais qui en est la source secrète. Je lui avais donné comme titre « Les Fleurs ». L’histoire se déroulait durant l’Occupation puis dans les années 50, on y croisait un peintre imaginaire, un piano, la Picardie, l’Opéra Garnier et deux personnages féminins, qui étaient les dépositaires d'un secret auquel elles n’avaient pas elles-mêmes accès. J’ai abandonné ce projet qui s’est présenté à moi après la sortie de « Plaire, Aimer et Courir vite », j’ai craint qu’il ne m’entraîne dans une forme trop solennelle. Je me méfie de plus en plus de cette importance, cette domination en somme que certains films imposent parfois au cinéma même. Je me méfie des sujets qui font autorité et des metteurs en scène qui surplombent. Bref, je n’ai pas voulu de ce film trop respectable auquel je commençais à rêver. C’était le début de l’été, j’étais au bord du lac Léman, installé au Théâtre de Vidy pour répéter « Les Idoles », un spectacle qui clôturait un projet d’autofiction en trois volets. Je ne me sentais pas pressé du prochain film, et pour tout dire presque libéré de n’avoir aucune idée en tête, quand un soir je me suis retrouvé devant « The Awful Truth » de Leo McCarey : Irene Dunne et Cary Grant en mariés infaillibles d’après divorce. Voilà combien d’années que tu vis en couple, me suis-je soudain demandé ? Puis rapidement après : combien de cinéastes déjà se sont penchés sur la conversation conjugale ? La nuit même, je me suis mis à écrire, avec impatience et bonheur".

Commenter cet article