Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 09/11 6h58

Antidote à la culture du jetable, L'atelier arrive ce samedi sur M6 (avec Flavie Flament).

Produit par Warner et présenté par Flavie Flament, L'Atelier fait son arrivée sur M6. Ce samedi 9 novembre à 17h35.

Un “atelier de rêves” où des objets de famille à la valeur sentimentale inestimable, des objets personnels (cadeau d’un être cher, vestige d’un voyage, symbole d’un jardin secret...) ou des cadeaux inaccessibles (objet introuvable ou trop cher récupéré en mauvais état) brisés ou endommagés, sont ramenés à la vie grâce au travail d’artisans talentueux.

Parmi ces professionnels, un ébéniste, un horloger, une restauratrice de poupées et peluches, un maroquinier, un forgeron, un tapissier, un électricien, un luthier, un céramiste, un phonographe.

Ils sont réunis dans un même lieu extraordinaire pour redonner à ces biens leur gloire passée. Beaucoup de ces objets ont derrière eux des histoires incroyables que leurs propriétaires raconteront.

Un programme qui veut mettre en lumière les merveilleux trésors que l’on trouve dans les maisons à travers le pays.

Parmi les artisans

  • LA RESTAURATRICE DE POUPÉES PELUCHES ET JOUETS ANCIENS. Fabienne, 50 ans, Bordeaux (33 - Gironde). Depuis petite, Fabienne a toujours eu l’envie de faire vivre des personnages. En 1998, elle décide d’ouvrir son atelier, d’abord à la Rochelle puis à Bordeaux où elle est installée depuis 11 ans.
  • LE RESTAURATEUR DE TOUTES SORTES DE MÉCANIQUES Jean-Michel, 57 ans, Julienne (16 - Charente). Le Gépétto de la bande est un touche-à-tout qui a commencé par la lutherie avant de se réorienter vers l’ébénisterie, puis l’horlogerie. Après 5 métiers différents et plus de 15 ans d’expérience, Jean-Michel est capable de réparer toutes les mécaniques. Les défis ne lui font pas peur : plus la panne est compliquée à trouver, plus il y voit de l’intérêt.
  • LE FORGERON, FERRONNIER D’ART. Julien, 34 ans, Plouezoc’h (29 - Finistère). Après 5 ans dans l’armée, c’est par amour pour la ferronnerie et au culot que Julien se présente au Puy du Fou, où il est accepté en stage. Il y reste plus de deux ans et réalise une partie des accessoires du parc ! Il passe ensuite son CAP Ferronnerie et possède désormais son propre atelier.
  • L’HORLOGER. Pierre, 31 ans, Paris. Pierre aime depuis tout petit les métiers manuels et le bricolage, il se tourne donc naturellement vers l’artisanat, abandonnant sa formation en médecine. La révélation du métier d’horloger lui vient en rencontrant un ami de ses parents qui côtoyait beaucoup d’horlogers. Il décide donc de passer un CAP en alternance et travaille depuis 10 ans au sein de l’atelier Plantin à Paris.
  • LA MAROQUINIÈRE. Marine, 31 ans, Orsay (91 - Essonne). Artisan depuis 16 ans, Marine a été formée à l’école Grégoire Ferrandi et a appris le métier auprès des meilleurs professeurs qui lui ont transmis les techniques de la sellerie-maroquinerie. Après avoir rejoint la maison familiale Louis Vuitton, Marine est également devenue professeure aux Ateliers Grégoire, aujourd’hui renommés “La Fabrique”.
  • L’ÉBÉNISTE, RESTAURATRICE. Claire, 35 ans, Paris. C’est après avoir débuté sa carrière dans la communication et le marketing que Claire a eu le déclic, à 30 ans. Elle, qui avait toujours été considérée par ses proches comme une “MacGyver”, a souhaité changer de vie. Cette amoureuse du bois a ainsi intégré l’école Boulle et a ouvert son atelier de restauration.

Flavie Flament : "L'Atelier réunit ce que j’aime et que je vis chaque jour sur RTL avec mes deux émissions radio : de l’authenticité, du partage, et de la connaissance. Parler de ce qui nous touche au plus profond, découvrir et mettre en valeur le savoir-faire de nos artisans, restaurer des souvenirs et des passés aux travers d’objets qui racontent une partie de nous... C’est bouleversant. Ce sont des histoires de résilience et j’ai déjà emprunté ce chemin là. Avec “L’Atelier”, on est dans la vraie vie. On ne joue pas. Et on est tous logés à la même enseigne avec nos émotions. C’est bien plus qu’une émission de télé".

Commenter cet article