Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 25/10 6h54

La série française inédite Mental, récompensée à la Rochelle, visible dès ce vendredi.

Série écrite par Marine Maugrain-Legagneur et Victor Lockwood, réalisée par Slimane-Baptiste Berhoun, Mental est adaptée du concept de la série Sekasin, un format créé par YLE et It’s Alive Films.

10 épisodes de 20 minutes environ, proposés dès ce vendredi en fin d'après-midi sur france.tv/slash (également sur France 2 : épisodes 1 & 2 dès 00h20 dans la nuit de ce vendredi à samedi).

Prix de la meilleure série format 26' au festival de la fiction de La Rochelle.

Cette série entend aborder la question de la souffrance psychique chez les jeunes avec humour, émotion et sincérité.

"Bienvenue au service pédopsychiatrique des Primevères. Marvin, 17 ans, plus habitué aux gardes à vues qu’aux examens médicaux, y est conduit suite à une décision de justice. Il ne comprend pas du tout ce qu’il fait là et le fait bien sentir aux autres pensionnaires et à l’équipe soignante. Pourtant, avec Mélodie, Simon et Estelle, en thérapie depuis quelques semaines, ils vont bousculer le quotidien de l’institution trouvant au passage une forme d’équilibre bien à eux. Entre avancées et rechutes, c’est bien cette nouvelle amitié qui les guérit mieux que n’importe quelle pilule".

Mental traite d’un sujet rarement abordé à l’écran : les troubles psychiques chez les adolescents. Cette fiction drôle, touchante et sans pathos s’appuie sur une enquête auprès des professionnels de la pédopsychiatrie et fait un grand pas vers la destigmatisation de la maladie mentale, annonce France Télévisions.

Avec :

  • Alicia Hava (Mélodie),
  • Louis Peres (Simon),
  • Lauréna Thellier (Estelle),
  • Constantin Vidal (Marvin),
  • Nicole Ferroni (Gaëlle),
  • Riad Gahmi (Ryad),
  • Husky Kihal (Serge),
  • Clément Neslin (Gary),
  • Guillaume Cloud-Roussel (Robin),
  • Nadia Richard (Laura)

"Il ne s’agit pas d’une histoire sur la psychiatrie mais sur des malades qui se battent avec leurs troubles à l’aube de l’âge adulte. Au sein d’un centre fermé, ils tentent de s’inventer un univers, de faire la fête, de former un groupe, de créer des liens ... Ce sont des adolescents comme les autres qui luttent pour ne pas être engloutis. Si ces protagonistes attachants sont propulsés dans une situation hors du commun, celle de l’internement, chacun peut s’identifier à leurs luttes intérieures car elles sont l’expression amplifiée de difficultés universelles. Ces personnages tout en subtilité sont inspirés d’expériences réelles et cette sincérité dans la démarche se ressent dans chacune des scènes".

Crédit photo © JP Baltel - France Télévisions

Commenter cet article