Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 06/12 7h19

L'histoire du téléfilm inédit Huguette, diffusé ce vendredi soir avec Line Renaud et Romane Bohringer.

Quand Huguette, ancienne professeure de 78 ans, se retrouve à la rue pour loyers impayés, sa voisine Marion lui propose un marché : un toit contre son aide pour enrayer le décrochage scolaire de son fils.

Ceci est l'histoire d'Huguette, un téléfilm français inédit réalisé par Antoine Garceau (Dix pour cent). Une comédie sociale programmée ce vendredi 6 décembre à 20h55 sur ARTE. Disponible dès le 29 novembre sur arte.tv

Avec Line Renaud, Romane Bohringer, Romann Berrux.

Coproduction : ARTE France, Mon Voisin Productions, AB Productions.

Professeur de français à la retraite, Huguette, en proie aux difficultés financières depuis le décès de son mari, bascule dans la précarité. Infirmière à l’hôpital, sa voisine, Marion, quadragénaire, peine à concilier les exigences de son métier et l’éducation attentive de Rémi, son fils de 15 ans, dont les résultats scolaires l’inquiètent. Les chemins des deux femmes se croisent le jour où Marion surprend Huguette dormant dans sa voiture. Expulsée de chez elle après des impayés de loyer, la vieille dame n’a nulle part où aller et Marion la recueille.

Forte de son passé d’enseignante, Huguette propose en contrepartie d’aider Rémi à passer en seconde générale. Mais l’adolescent, féru d’informatique, n’a qu’une idée en tête : se consacrer à sa passion et se dé- barrasser de l’encombrante présence d’Huguette.

Tout à la fois touchante et pleine de verve, Huguette s’accroche au présent malgré les drames qui assombrissent ses vieux jours et la plongent dans la précarité. Mère célibataire absorbée par son travail, Marion, elle, se ronge les sangs pour l’avenir de son ado, promis à l’échec scolaire et au déclassement.

Conjuguant des problématiques sociétales peu abordées à l’écran, de la médicalisation ruineuse de la fin de vie à la stigmatisation des filières professionnelles, de la solitude des femmes au plaisir de la transmission entre générations, Huguette transforme avec une réjouissante légèreté une cruelle fable moderne en attachante comédie sociale, souligne le futur diffuseur.

Line Renaud : "À l’opposé de moi, Huguette est un vrai rôle de composition ! Antoine Garceau, le réalisateur, en qui j’ai toute confiance, m’a demandé de jouer une femme sans fard, démunie, usée par la vie et les ennuis. Au final, j’étais tellement Huguette que je ne me suis pas reconnue à l’écran, et que j’ai même eu du mal à me regarder ! Ce fut pour moi une expérience d’actrice très forte, mais aussi très dure. Moi qui, à 91 ans, me maquille toujours, me sens si pleine d’énergie, je vais devoir apprendre à jouer des personnes vieillissantes qui perdent leurs moyens..."

Crédit photo © Pascal Chantier - Mon Voisin Productions

Commenter cet article

alain courtois 07/11/2019 14:59

quand la fiction deviens "modèle" pour la réalité ;merci ; MADAME line