Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 07/12020 9H35

Document diffusé ce soir sur France 2 : Lassana Bathily, héros malgré lui.

Jusqu’au 9 janvier 2015, Lassana Bathily était un jeune Malien comme tant d’autres : un travailleur immigré sans histoire. Magasinier à l’Hyper Cacher, il attend le renouvellement de son titre de séjour. En quelques secondes, sa vie bascule. D'abord otage de Amedy Coulibaly, il réussit à s’enfuir et contribue à sauver les personnes encore enfermées. Il devient alors aux yeux de tous un « héros ».

« Lassana Bathily, héros malgré lui », film de Pierre Bourgeois et Pierre-Olivier François, sera diffusé ce mardi 7 janvier à 23h10 sur France 2.

Lassana Bathily est né en 1990, à l’ouest du Mali, dans le petit village de Samba Dramané. Il est l’aîné d’une famille importante. Il arrive à Paris à l’âge de 16 ans et se retrouve, comme tant de Maliens, dans un foyer miséreux du 17ème arrondissement. Il obtient un CAP de carreleur et trouve un poste de magasinier à l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes. Il attend le renouvellement de son titre de séjour qu'il avait obtenu en 2011 avec le soutien de RESF. Mais ce 9 janvier 2015 va transformer son destin.

Otage de Coulibaly, il réussit à s'enfuir de l’Hyper Cacher. D’abord présumé terroriste par les hommes du RAID, il va ensuite les aider. Le soir même, il se retrouve élu héros par la presse française, puis internationale. Lui, le musulman, qui a sauvé des Juifs ! Depuis, gouvernements français, malien, israélien, mais aussi Barack Obama, le grand Rabbin de France, la fondation Wiesenthal, les polices de New York et Los Angeles ne cessent de chanter ce « Juste », de le citer comme référence et citoyen modèle.

Naturalisé français par François Hollande peu après les attentats, il travaille désormais au service des sports de la mairie de Paris. Il joue toujours au foot, vote pour la première fois et répond à de multiples sollicitations d’une société en manque d’exemples de héros. Invité à travers le monde, il est devenu le représentant idéalisé d’une intégration réussie et de la fraternité entre juifs, musulmans et chrétiens.

Découvrez le portrait d'un jeune Malien, à travers les témoignages de ses parents, amis, professeurs, parrain républicain, ex directeur de foyer...

Note d'intention des réalisateurs : "Notre film n’est pas un film de plus sur les attentats, même si ces derniers sont bien présents. C’est un film sur « un type bien » soudainement plongé au coeur de l’enfer. Son attitude, absolument banale, va changer sa vie de fond en comble. Parce que les regards sur lui ont totalement changé. Cela nous montre en creux ce qu’on ne voit pas assez de notre société française – ou qu’on ne veut pas assez voir : les « gens bien » sont partout, et d’abord là où on ne les attend pas. Lassana n’est plus seulement un Malien. Il est devenu pleinement un Français, ému de pouvoir voter pour la première fois, bien décidé à défendre sa vision de la France qu’il aime."

Crédit photo © YAMI

Commenter cet article