Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 19/01 6h57

Mineurs en danger : enquête ce dimanche sur M6 sur les scandaleuses défaillances de l'aide sociale à l'enfance (extraits).

Mineurs en danger : enquête ce 19 janvier à 21h10 sur M6 sur de scandaleuses défaillances de l'aide sociale à l'enfance. Un numéro de Zone interdite présenté par Ophélie Meunier.

Un documentaire réalisé par Jean-Charles Doria.

Durant un an, les équipes de Zone interdite ont pénétré dans l’univers opaque de l’Aide Sociale à l’Enfance, l’ASE. Mois après mois, elles ont été confrontées aux dérives d’un système censé protéger les enfants, mais qui montre de grandes défaillances.

Face aux portes closes, les journalistes se sont infiltrés dans plusieurs foyers de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), partout en France. Leur enquête dévoile une réalité stupéfiante. Ils y ont rencontré du personnel non qualifié, recruté sans diplôme, sans contrat, et pire parfois, sans contrôle du casier judiciaire. Dans ces établissements, les adultes censés encadrer les jeunes sont dépassés, parfois violents. Ils laissent les enfants livrés à eux- mêmes, déscolarisés, sans aucun cadre... Il leur arrive même de les bourrer de calmants pour avoir la paix.

L’enquête révèle également un fléau dans de nombreux foyers. Les jeunes filles placées sont la proie de proxénètes. À 13 ou 14 ans, elles fuguent pendant des semaines pour se prostituer dans les hôtels alentours. Maltraitance des enfants confiés, détournement de fonds de la part de dirigeants de foyers... Il arrive que les départements soient informés et n’agissent pas, préférant la loi du silence à la transparence.

Conséquence d’une politique publique défaillante, des statistiques accablantes : 70% des enfants placés sortent de l’ASE sans diplôme. 20% sont atteints d’un handicap physique ou mental, un SDF sur 4 est un ancien enfant placé.

Mais le tableau n’est pas tout noir : des foyers comme celui du Bas-Rhin, sont de vrais refuges pour les enfants en danger, délaissés ou maltraités par leur famille. Dans ces structures qui mettent tout en œuvre pour les protéger et les éduquer, les enfants peuvent grandir et évoluer dans de bonnes conditions. Et il y a aussi des élus comme la députée Perrine Goulet, qui se battent pour que les choses bougent et que les enfants placés aient les mêmes chances que les autres enfants. La députée de la Nièvre a une double légitimité pour ce combat, c’est une ancienne enfant “placée” elle a grandi dans les foyers de l’ASE et dénonce dans Zone Interdite la scandaleuse omerta qui règne autour de la protection de l’enfance en France.

Commenter cet article

Momo 07/02/2020 12:01

Nous vivons les mêmes problèmes dans les Yvelines où nous sommes livrés à tout et à n'importent quoi... trop de choses à voir et à dire... vivement que les choses changent le plus rapidement possible.

moi 26/01/2020 00:26

très bon reportage realiter vrai des foyer de la dass moi ancien pupille de letat des annees 70 rien a changer et il se cache mente manipule les parent pour les accusser juger et tout le reste quand eux meme font rien et pire que les parent donc rien a changer de mes annees a moi se reportage montre une chose qui gagne pour ces enfnat le departemment et ceux qui y travaille et les directeur et autre qui on toujours detournee de l argent les caisse noir sa marche bien pour un departemment un enfnat enlever de sa famille placer entre leur main ces jeune de l argent en plus pour eux et ceuyx qui travaille pour eux mais l enfnat na aucun droit sa parole ne vaux rien pourn eux sa vie ne vaux rien et les textes de lois ecrite ne sert a rien elle sont baffouie par l etat frabcais et les departemment quabnd on passe par la dass ces comme si on n etait marquer comme en tant de geurre un numero a vie qui serra la souffrance destruction et autre alors quand il parle des droit des enfants et tout le reste baratin que sa soie educateur juge foyer famille d accuiel et la serie famille d accuiel aussi gros mensonge de la part dans cette serie alors svp dite la veriter et arreter de mentir manipuler et tout le reste car nous enfnat pupille de l etat on reste aussi des etre humain comme tout le monde sauf au regard des soie disant juge et autre qui prefere l argent pour eux un enfant ces de l argent rien dautre un morceaux de viande qu on jettera apres dans la vie sans rien sans repere alors merci a ces voleur manipulateur et autres bravo a eux il se dise mieux que les parent a qui il prenne les enfnat et en faite il en font moins bien que leur vrai parent donc bravo a se reportage qui montre se qui exite depuis toujours et que on se cacher la veriter en face surtout pour le service de letat francais qui va dire on va faire quelque chose qui va parler dans une bouteille vide et qui fera rien ou peu etre quand il ne serra plus en place dans la politique alors bravo a M6 pour se reportage comme sa le regad des enfnat placer changer la maniere de les voir et leur parent aussi car quand les parent font l abondon parental car l etat et la juge et les autres detruie les parent comme bizarremment la dass se retire et les laisse tomber et donne au departemment la tutelle des enfant donc quelle honte a eux

jose 22/01/2020 22:51

intéresser vous a la juge tamara maric sanchez magistra a gueret vous aller pas être déçu

laurent 13/06/2020 15:57

que-vous est-il arrivé à Guéret ? Cela m'intéresserai de savoir si vous le voulez bien

Fanny Morant 16/01/2020 21:07

Scandalisée par la présentation de ce reportage sur quotidien ce 16/01/20. Les propos des 2 journalistes ne refletent pas le quotidien des foyers. Je travaille en protection de l'enfance où les professionnels font tout pour protéger ces enfants avec les faibles moyens octroyés par l'ASE.

clara 21/01/2020 22:59

très bon reportage au contraire, clairvoyant sur les manques de moyens et l'inaction de l'ASE et de la hiérarchie, les jeunes censé être protéger en foyers sont bel et bien parfois livrés à eux mêmes drogues, délinquance j 'en ais connus en foyer,et faut arrêter de se sentir visé et persécuter notament Fanny!! c'est bien souvent la hiérarchie qui reste inerte et l'ASE, le système est défaillant et les éduc patauge, agissent en vain puisque la majorité des jeunes à 18 ans se retrouve à la rue ou vivant d'alloc, abandonné de nouveauà leur majorité

Hervé Hablitz 16/01/2020 21:26

J'ai vu aussi l'intervention sur Quotidien..Je suis cuisinier dans un FAE depuis 5 ans. J'ai hâte de voir ce reportage, mais je risque de monter en révolte par rapport à dès journalistes soit disant en immersion. Les ados 9 x sur 10 captent l'embrouille....

Association EINSTEIN 13/01/2020 22:48

des milliers d'enfants sont placés chaque année sans motif. Les rapports sont rédigés à charge par les services sociaux contre les parents sans qu'il y est le moindre risque pour l'enfant, sans que les parents sachent ce que l'on leur reproche, sans qu'ils puissent se défendre. Il suffit qu'un signalement soit donné, tant pis s'il est injustifié... Les juges cautionnent. des années de procédure sont nécessaires pour que l'enfant puissent rentrer dans son foyer. Et quand l'enfant est porteur d'un handicap invisible comme le TDAH ou l'autisme, l'ASE renie les diagnostics et fait barrage aux thérapies. C'est bien l'ASE qui devient maltraitante mais qui incrimine les parents en toute impunité car l'état ne contrôle rien. Les hommes et femmes politiques savent depuis des années mais restent insensibles. Les journalistes refusent d'en parler. Et pendant ce temps les enfants qui ont vraiment besoin du secours de l'ASE ne sont pas pis en charge...

Ludmila 12/01/2020 12:10

La question de savoir s'il s'agit de défaillances ou d'un système organisé à double action (protection réelle d'une part, mais avec une porte ouverte sur des actions condamnables d'autre part) se pose très sérieusement. Sur youtube la chaîne RevoFsociety met à jour les réseaux qui s'infiltrent jusqu'au sein des associations dites de protection. Le site web "Donde Vamos" produit des documents aussi à l'appui des (graves) dysfonctionnements à ce niveau.

Hervé Hablitz 16/01/2020 21:37

Les signalements viennent souvent du 119. Numéro dédié à un signalement. A partir de ce signalement, il peut se passer 1 ou 2 ans avant le placement en foyer. Différents intervenants interviennent en passant par des assistantes sociales, éducateurs en AED (action éducative à Domicile). C'est lent je le conçois...beaucoup de dérives peuvent s'y rajouter pendant le temps de traitement.

LOSSER 10/01/2020 22:16

surtout les expertises sans respect du contradictoire je les ai enregistrer je peux le prouver ASE BAS RHIN

Hervé Hablitz 16/01/2020 21:53

L'ase du Bas-Rhin fait très bien son travail du moment qu'ils ont l'appuis des parents pour mener au mieux leurs actions.

LOSSER 10/01/2020 22:14

le bas-rhin est malheureusement un département qui place abusivement des enfants. Mon fils a eu des psychotropes par la pédopsy en trop grande quantité quand à moi ils ne font que mentir à mon sujet les expertises sont rendues sans respect du contradictoire au tribunal de Colmar malgré les témoins et les certificats.

Maxime 10/01/2020 19:38

Donc ils ne parlerons pas des placements abusifs d'enfants ????????????

DOMINIQUE BERCHET 07/01/2020 19:50

On place aussi des enfants parce qu'ils ont été bien abîmés par leurs parents et beaucoup d'éducateurs font de leur mieux pour aider ces enfants. Je les admire car ils doivent faire face à des situations très difficiles et même s'il y a des choses à améliorer il ne faut pas oublier que les médias recherchent toujours à faire de l'audience et ont tgoujoursd un jugement à charge dans leurs enquêtes.

Bedgie 16/01/2020 21:06

Tout à fait d accord infirmier en pédopsychiatrie, nous accueillons des jeunes abîmés... À la suite d abus. Arrêtons de vouloir faire de l audience au détriment des professionnels.

c veronique 06/01/2020 06:15

il serait bien aussi de se pencher sur le fléau des placements abusifs dont sont victimes des milliers d'enfants qui se trouvent fracturés de leurs liens familiaux .. tous les parents ne sont pas des parents maltraitants .... on place des enfants parce que lien parent / enfant jugé par l'ase comme étant trop fusionnel ; parce que l'un des parents aurait un handicap quelconque ; parce que le parents ou l'un des deux est un ancien enfant placé ; parce que le parent a été gravement malade ( cancer ; même si le parent en est sorti c pas grave c une raison invoqué par l'ase quand même ..) etc .. il est plus que largement temps de mettre en lumière cette abomination qui détruit des enfants et leurs familles ... si ce n'est pas pire car désespérés au point que certains ( enfants comme parents ) vont jusqu'au suicide ... c dramatique

Hervé Hablitz 16/01/2020 21:59

Il n'y a pas de guide du parent parfait. Souvent des femmes accueilleront leur progénitures de façon exemplaire. Mais la vie et les évènements en ont décidé autrement
Il peut etre un cas de séparation, le plus souvent, abandons aussi, et de plus en plus des dérèglements de la part de parents qui en assument un enfant n'assument plus ce rôle et s'exposent à des situations souvent ciblées par l'ase.

c veronique 06/01/2020 06:21

les enfants en condition de placement abusif doivent être rendus à leur parent non maltraitant ...les fracturé de leur famille n'est pas agir dans l'intérêt de l'enfant bien au contraire .. une carence éducative se corrige pas une carence affective qui elle est traumatisante et pénalisante à vie

c veronique 06/01/2020 06:19

il faut que cette omerta soit dénoncée et stoppée en urgence dans l'intérêt de ces enfants qui sans être en danger dans leur cercle familial se retrouvent en danger lors de leurs placements en institutions ( MECS ) ou familles d'accueil ( je ne généralise pas à tous les lieux d'accueil mais malheureusement bcp de ces lieux d'accueil sont mille fois plus dangereux pour ces enfants que leur propre milieu familial

LIAB 06/01/2020 03:37

Voulez vous en savoir ++ .. Me contacter messagerie ... Notre fils nous a été ARRACHE suite a des dénonciations Ignobles et surtout mensongères et on prouvées .. Enquêtes Classées sans suites par le même procureur qui avait ordonné ses mêmes enquêtes "Preuves à disposition" Et autre carnages de l'ase à dénoncer .... PS : Nous recherchons Aides depuis mars 2017 .. Notre fils est réellement en Danger ..

Woyza 12/01/2020 13:44

Comment pourrait on vous aider ?