Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 09/02/2020 8H25

Olla, Raout Pacha et Mémorable grands gagnants du Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand.

Lors de la cérémonie de clôture du Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand, samedi 8 février, Olla, Raout Pacha et Mémorable ont été particulièrement à l'honneur.

 

Olla est le lauréat du Grand Prix, du Prix SACD de la meilleure première œuvre de fiction, et du Prix Étudiant de la Jeunesse.

Réalisé par Ariane Labed, le synopsis est le suivant : Olla a répondu à une annonce sur un site de rencontre de femmes de l'Est. Elle vient s'installer chez Pierre qui vit avec sa vieille mère, mais rien ne va se passer comme prévu.

« Olla est un film poétique, dérangeant, moderne, très bien interprété, avec une fin surprenante et très intelligente. Il a fait l’unanimité dans notre commission cinéma. Il aborde avec brio et un brin de folie le rapport à l’intimité, au désir, et à la liberté des femmes de vivre leur sexualité comme elles le veulent, où elles le veulent et comment elles le veulent. Un grand bravo! », Marie-Castille Mention-Schaar, présidente de la commission cinéma de la SACD.

 

Mémorable, qui peut remporter un Oscar la nuit prochaine, remporte le Prix du public et le Prix des effets visuels.

Bruno Collet a réalisé ce court-métrage dont voici le synopsis : Depuis peu, Louis, artiste peintre, et sa femme Michelle vivent d'étranges événements. L'univers qui les entoure semble en mutation. Lentement, les meubles, les objets, des personnes perdent de leur réalisme. Ils se déstructurent, parfois se délitent.

 

La comédie Raout Pacha s'empare des trophées Prix Canal+ et Prix du rire Fernand Raynaud.

Le synopsis de ce 28 minutes réalisé par Aurélie Reinhorn : Varec, être instable condamné à des travaux d'intérêt général, rencontre le fantasque Clint qu'il initie aux joies du travail forcé. Non loin de là, Jo se débat parmi les musiques d’attentes téléphoniques de l'administration française. Sur un air de chorale disco-punk, trois anti-héros ont des doutes sur la notion de travail.

 

Commenter cet article