Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 11/02/2020 12H30

Sur ARTE ce soir,  une série documentaire se donne pour ambition de raconter et d’expliquer toute l’histoire du Goulag.

Ce mardi 11 février 2020, ARTE propose dès 20h50 la série documentaire Goulag, une histoire soviétique, réalisée par Patrick Rotman, écrite par Patrick Rotman, Nicolas Werth et François Aymé (2019 – 3x52mn)

Avec la voix de Florence Pernel.

Avec des archives et des témoignages exceptionnels, cette série déroule, de 1917 à la fin des années 1950, l’histoire d’un continent encore méconnu : le système concentrationnaire soviétique qui constitua le cœur caché de l’empire.

20h50 Episode 1 - Origines, 1917-1933

21h45 Episode 2 - Prolifération, 1934-1945

22h40 Episode 3 - Apogée et agonie, 1945-1957 

Acronyme russe formé en 1930 à partir des mots «Administration centrale des camps», le Goulag, phénomène majeur du XXe siècle, demeure pourtant largement méconnu. Créés dès 1918, les camps soviétiques connaissent dans les années 1930, avec la terreur stalinienne, et jusqu’à la mort du tyran, en 1953, un développement exponentiel, qui fait d’eux le cœur économique et politique caché du régime.

Ignoré, puis nié pendant des décennies, et rapidement occulté par le pouvoir russe après la chute de l’URSS, ce système concentrationnaire, qui a brisé les existences de millions de déportés, a été dénoncé et décrit au fil du temps par nombre de ses victimes, aux premiers rangs desquelles l’ancien officier de l’Armée rouge devenu Prix Nobel de littérature, Alexandre Soljenitsyne. Mais le secret instauré par l’URSS, l’aveuglement de l’Occident, qui a tardé à reconnaître sa réalité, puis le déni persistant des autorités russes ont longtemps entravé le travail historique nécessaire pour le comprendre dans toutes ses dimensions.

Grâce à l’ouverture des archives, écrites mais aussi filmées, et au travail extraordinaire de collecte de témoignages accompli depuis trente ans par l’organisation russe Memorial – que Poutine a mise à l’index dès son arrivée à la tête de l’État – , cette série documentaire déroule pour la première fois en images l’histoire dantesque d’un « archipel » largement oublié et incompris. Ce récit à la fois dense et fluide, sobre et plein de souffle, se fonde notamment sur les recherches de l’historien Nicolas Werth, l’un de ses trois coauteurs, spécialiste du régime soviétique. Sa force réside aussi dans sa capacité à tisser itinéraires individuels et destin collectif, par un art combiné du détail et de la synthèse.

Sur ARTE ce soir,  une série documentaire se donne pour ambition de raconter et d’expliquer toute l’histoire du Goulag.

Patrick Rotman :

"Notre ambition était de raconter une histoire globale de ce système concentrationnaire, de sa naissance à son déclin, là où les rares films existants en livrent une vision partielle. Nous voulions aussi raconter sa mise en place, avant même que le terme de «Goulag» ne fasse son apparition. Contrairement à une idée reçue, le système des camps ne naît pas avec Staline mais immédiatement après la révolution de 1917, dont il est directement issu.  

Les gens connaissent l’existence du Goulag soviétique mais ils en mesurent rarement l’ampleur, à la fois dans la durée, puisqu’il a subsisté pendant plus de quarante ans, mais aussi d’un point de vue numérique. Si, outre les camps du Goulag, on prend aussi en compte les villages de peuplement, où ont été déportées des populations entières de Polonais ou de Tchétchènes entre autres, on estime à 40 millions le nombre de personnes concernées, dont 4 à 5 millions de morts, le tout sur un immense territoire s’étendant sur 10 à 12 000 kilomètres d’est en ouest. Au-delà du Goulag, nous voulions raconter la démesure de ce système répressif, sans doute le plus perfectionné, vaste et dément de l’histoire".

Crédit photo 1 © Archives soviétiques ;

Crédit photo 2 ©Tomasz Kizny (1944)

Commenter cet article