Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 24/04 9h02

Très beau succès d'audience pour la série Dérapages, avec Éric Cantona et Alex Lutz, jeudi sur ARTE.

ARTE proposait hier, jeudi 23 avril, les 3ers épisodes de la série Dérapages. 3 autres suivront jeudi prochain (Et en intégralité sur arte.tv jusqu'au 13 mai).

Très beau succès pour la chaîne : moyenne de 2.2 millions de téléspectateurs pour les épisodes 1 & 2. Plus de 8% de part d'audience pour la chaîne, un score bien supérieur à la moyenne d'ARTE. 

Écrit par Pierre Lemaitre d’après son roman Cadres noirs et réalisé par Ziad Doueiri (L’insulte, Baron noir), Dérapages suit l’engrenage d’un homme prêt à tout pour retrouver sa place dans la société et au sein de sa famille.

Un thriller interprété par Éric Cantona, Suzanne Clément, Alex Lutz, Gustave Kervern, Alice de Lencquesaing, Louise Coldefy.

Lorsqu’une entreprise prestigieuse retient enfin sa candidature, Alain Delambre, chômeur longue durée, est prêt à trahir sa famille et même participer à un jeu de rôle sous la forme d’une prise d’otages, certain que s’il est embauché, tout lui sera pardonné. Mais rien ne va se passer comme prévu...

Le début : Alain Delambre (Éric Cantona), ancien DRH, est au chômage depuis six ans. Bientôt en fin de droits, il multiplie les boulots ingrats pour faire face à la précarité, mais une altercation avec un employeur met fin à ce fragile équilibre. Malgré le soutien de sa femme Nicole (Suzanne Clément), il commence à perdre pied. L’espoir renaît lorsqu’un cabinet de recrutement lui propose un entretien pour un poste alléchant. Derrière ce mystérieux cabinet, officie Alexandre Dorfmann (Alex Lutz), PDG d’Exxya, une multinationale en difficulté qui prépare un important plan de licenciement...

Les personnages :

  • Alain Delambre (Éric Cantona), 57 ans, est au chômage depuis 6 ans et enchaîne les boulots ingrats pour survivre. Il est lessivé, au bord du burn-out. Sa femme et ses filles le soutiennent, mais il a de plus en plus de mal à cacher sa colère. Jusqu’au jour où un cabinet de recrutement lui propose un entretien d’embauche, dans lequel il va mettre tous ses espoirs. Tout ce qu’il veut, c’est un travail, pour protéger sa famille et retrouver sa dignité. Alain est tenace et animé de bonnes intentions. Mais ces derniers temps, il ne sait plus très bien faire la part des choses...
  • Alexandre Dorfmann (Alex Lutz) est le PDG d’Exxya, une multinationale dédiée à l’aéronautique et à l’armement. L’entreprise traverse des turbulences et il est prêt à tout pour la redresser. Au programme, un plan de licenciement touchant plus de 1000 salariés. Pour choisir lequel de ses lieutenants va conduire ce projet, il fait appel à un cabinet de recrutement aux méthodes redoutables. Froid et manipulateur, Dorfmann a toujours un coup d’avance, mais il n’a encore jamais eu affaire à un adversaire comme Alain Delambre.
  • Charles (Gustave Kervern) fait de la manutention dans un entrepôt de logistique. C’est là qu’il a rencontré Alain. Comme lui, c’est un déclassé : avant de se retrouver à vivre dans sa caravane, il était programmeur en informatique. Malgré ses blessures, il aborde les situations avec une distance pleine d’humour et reste un allié fidèle en toute circonstance. Alain va faire appel à ses talents pour mener à bien son plan.
  • Nicole Delambre (Suzanne Clément) est un pilier. Face aux difficultés, elle se tient droite. Les accès de colère d’Alain l’inquiètent, mais elle veut croire en leur avenir. Lorsqu’elle prend conscience qu’il dérape, elle ne le reconnaît plus. Elle se révolte, scandalisée par le jeu qu’il accepte de jouer, mais elle n’est pas au bout de ses surprises. Sans compter qu’elle a elle aussi des choses à cacher...
  • Lucie et Mathilde Delambre (Alice de Lencquesaing, Louise Coldefy) sont les filles d'Alain et Nicole. Mathilde est une femme rangée qui attend un enfant et s’apprête à acheter un appartement avec Grégory, un banquier qu’Alain ne supporte pas. Lucie est une jeune avocate prometteuse. Alain voudrait continuer à être pour elles un père digne, mais ses efforts maladroits produisent l’effet inverse. Seul l’amour filial de Lucie semble encore pouvoir le sauver.

Crédit photo © Stéphanie Branchu

Commenter cet article

lopez 08/05/2020 00:52

j'ai adoré cette série française palpitante, exaltante,avec des acteurs incroyables,
Merci Arte pour cette série, à renouvelé.