Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 29/06/2020 12H40

Retardé avec le confinement, le tournage débute : Les petits meurtres d'Agatha Christie font peau neuve et s'installent dans les années 70.

Parmi les séries françaises les plus appréciées des téléspectateurs de France 2, Les petits meurtres d'Agatha Christie.

Cette production fait peau neuve et s’installe dans les années 70’s avec de nouveaux personnages et un tout nouveau casting. Le tournage devait débuter en mars dernier. Le confinement est passé par là entre temps. C'est ce lundi 29 juin, finalement, que les scènes vont commencer à être tournées, dans la région de Lens.

Sophie Révil, productrice :

" Pourquoi les années 70’s ? Tout d’abord car c’est une époque excitante et folle. Notre univers sera coloré et joyeux, futuriste et psychédélique, le orange et le vert pomme y seront rois. La mode sera ultra-sexy : les mini-jupes s’afficheront avec des cuissardes, les pantalons seront très moulants, avec pat’ d’éph’ obligatoires. Hippies et imprimés fleuriront. Les années 70’s sont aussi passionnantes sur le plan des mœurs. 68 est passé par là. Mais liberté sexuelle et libération de la femme cachent un machisme ambiant hallucinant. C’est le règne du mâle viril avec sa bagnole et sa drague lourde. Une occasion rêvée de stigmatiser certains comportements avec humour. Les Petits Meurtres était déjà une série féministe dans les années 60’s. Elle le sera plus que jamais dans les années 70’s !

Nous sommes en 1971. Tout démarre par l’arrivée d’une femme au commissariat de Lille. Elle est là pour prendre le job de Commissaire. C’est une expérience menée par le ministère, une première en France.

ANNIE GRÉCO, c’est la rencontre entre un holster et un sac à main. D’origine populaire, elle n’a pas froid aux yeux, et c’est une tueuse. Elle sera interprétée par EMILIE GAVOIS-KAHN.

Gréco choisit de faire équipe avec la tête brûlée du commissariat, MAX BERETTA, une bombe à retardement qui pète des câbles avec les suspects et sort son flingue pour un rien. Un mâle dominant macho typique de son époque. C’est ARTHUR DUPONT qui l’incarnera.

Gréco lui impose de soigner ses problèmes de violence en faisant une thérapie avec une psychologue. C’est ainsi qu’entre en scène notre troisième personnage, ROSE BELLECOUR, fille à papa richissime et psychologue très douée. Contrairement à son apparence de fashionista ultra-lookée, Rose va se révéler une enquêtrice hors-pair car le crime et les criminels la passionnent. Elle est interprétée par CHLOE CHAUDOYE."

Épisode 1 : "La nuit qui ne finit pas": d’après le roman « La nuit qui ne finit pas » d’Agatha Christie. On vous présente Annie Gréco, première femme nommée Commissaire en France en 1971. A peine débarquée au Commissariat de Lille, elle doit partir sur une scène de crime. L’acteur Richard Planck a été retrouvé mort dans sa caravane sur le tournage de son nouveau long-métrage. Et la principale suspecte est la jeune star du film, Anna Delange, qui entretenait une relation sentimentale houleuse avec Richard. Gréco recrute comme adjoint la pire tête brûlée du commissariat, l’inspecteur Max Beretta. Pour soigner ses problèmes de violence, la Commissaire l’oblige à suivre une thérapie avec une jeune psychologue un peu foldingue, Rose Bellecour. Avec : Arthur Dupont (Max Beretta), Emilie Gavois-Kahn (Annie Gréco), Chloé Chaudoye (Rose Bellecour), Quentin Baillot (Servan Legoff), Benoit Moret (Jacques Blum), Romane Portail (Anna Miller), Lionel Erdogan (Tom Marsan) ...

Épisode 2 : La chambre noire" : Inspiré par les œuvres d’Agatha Christie. Deux jeunes mannequins sont assassinées à quelques jours d’intervalle. Les premières pistes emmènent Gréco vers le magazine de mode FEMMES et son photographe sulfureux, John Devers, qui aime les très jeunes filles. Lorsqu’une troisième jeune modèle du magazine est assassinée, le Commissaire Divisionnaire met Gréco sur la touche et confie l’affaire à une star de la Crime parisienne. Vexée à mort, Gréco démissionne. Mais elle met un point d’honneur à trouver le meurtrier avant tout le monde. Elle mène l’enquête depuis sa chambre d’hôtel, avec ses deux adjoints Max et Rose en sous-marin au Commissariat. 

Auteurs : Flore Kosinetz et Hélène Lombard (ép 1) ; Thomas Mansuy et Eliane Montane (ép 2). Réalisateur : Nicolas Picard-Dreyfuss.

Crédit photo © Caroline Dubois - Escazal Films.

Commenter cet article