Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 07/05 10h55

L'histoire secrète de la Victoire (1945), ce jeudi 7 mai sur France 2.

Julian Bugier présentera ce jeudi 7 mai à 21h05 sur France 2 un numéro hors-série du magazine Cellule de crise : L'histoire secrète de la Victoire.

Le 8 mai 1945, dans une ville de Berlin en ruine, les généraux allemands signent la capitulation du 3e Reich : l’Europe libérée laisse éclater sa joie après plus de 5 ans de combats et d’horreur. Pour l’emporter durant les derniers mois du conflit après leur débarquement, les Alliés ont dû surmonter d’incroyables difficultés, sur les champs de batailles comme dans le secret des chancelleries et des états-majors. Tout juste 75 ans après la chute de l’Allemagne nazie, ce programme raconte les échecs méconnus et les coups d’éclat, les négociations secrètes, les rivalités et les compromissions durant ces mois intenses qui furent les plus meurtriers de toute la Seconde guerre mondiale.

Après la réussite du Débarquement en Normandie, face à une Allemagne épuisée par 4 ans de guerre, les Alliés anticipent une avancée rapide jusqu’à Berlin, et une victoire avant Noël 1944. Mais leur confiance se dissipe très vite face un ennemi nazi qui reste déterminé. Car Hitler n’hésite pas à sacrifier ses armées et son peuple pour sauver son rêve délirant. La résistance d’une partie de son État-major, qui tente de l’assassiner pour mettre fin à sa folie meurtrière, ne fait que renforcer la paranoïa du dictateur.

En France, la résistance devient une force qui compte. Elle est soutenue par le général de Gaulle, qui appelle la France à prendre les armes pour se libérer par elle-même, et obtenir sa place aux côtés des vainqueurs. Mais a-t-il les moyens de soutenir la mobilisation des maquisards du Vercors, qui se terminera dans un bain de sang ?

Sur le font est, l’avancée de l’Armée rouge semble irrésistible, mais au prix de pertes humaines énormes. Et la volonté de revanche, voire de vengeance, des Soviétiques entraîne nombre de crimes de guerre.

A l’ouest, la progression est plus laborieuse, d’autant que les rivalités entre généraux alliés n’arrangent rien. Dans les Ardennes, au cœur d’un hiver glacial, les soldats américains souffrent face à l’attaque surprise imaginée par Hitler. Les Allemands n’hésitent pas à se déguiser en GI pour s’infiltrer derrière les lignes alliées et semer le chaos.

Lorsque la victoire semble enfin à porter de main, des questions stratégiques majeures divisent Londres et Washington : Jusqu’où faut-il contrer les ambitions de Staline en Europe ? Faut-il se lancer dans une course coûteuse en hommes pour conquérir Berlin avant les Soviétiques ?

Grâce à des images d’archives rares et des reconstitutions soignées, vous revivrez de l’intérieur, les doutes, les rapports de force, les rebondissements et les coups de génie, de ces derniers mois de conflit. Des comédiens redonnent vie aux personnages historiques. De Gaulle, Churchill, Hitler, Roosevelt, mais aussi les anonymes, résistants, soldats, témoins de la violence extrême des combats. De l’insurrection de Paris à la découverte des crimes nazis à Buchenwald, du sacrifice de Varsovie au bombardement controversé de Dresde, plongée dans les coulisses des 11 mois qui ont conduit - douloureusement - à la victoire des Alliés.

Ce film s’appuie sur l’expertise de l’historien Olivier Wieviorka, l’un des meilleurs connaisseurs de la Seconde guerre mondiale, et sur les recherches de Marie Hélène Barberis, documentaliste associée aux plus grands documentaires sur la période.

Crédit photo © Prod

Commenter cet article