Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 20/04/2020 15H30

Pour soutenir les auteurs, la Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques déploie un 3ème volet du Fonds de solidarité.

Pour accompagner et soutenir les auteurs de spectacle vivant confrontés aux conséquences graves sur leurs revenus du Covid-19, la Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques déploie un 3ème volet du Fonds SACD de solidarité qu’elle avait ouvert mi-mars et qui bénéficiera du soutien du ministère de la Culture.

Cette nouvelle aide dotée d’une enveloppe maximale de 500 000 € et dédiée aux auteurs de théâtre, d’humour, de mise en scène, d’œuvre dramatico-musicale, de musique de scène, de chorégraphie, de cirque et des arts de la rue, constitue une démarche de solidarité adaptée à la réalité de leur situation et tient particulièrement compte de l’irrégularité de leurs revenus.

Comme le Fonds qu’elle a déjà initié avec le CNC pour soutenir les auteurs du cinéma, de l’audiovisuel et du Web, opérationnel depuis une quinzaine de jours, ce nouveau fonds d’urgence vise à attribuer une aide pouvant aller jusqu’à 1 500 € pour les auteurs de spectacle vivant dont c’est l’activité principale et qui n’ont pu bénéficier ni du Fonds de solidarité pour les très petites entreprises et les indépendants, ni d’une mesure de chômage partiel, excepté si elle est inférieure à 1 500 €.

Elle ne pourra pas non plus se cumuler avec l’aide du Fonds Audiovisuel et avec le soutien mis en place par le Centre National du Livre et la Société des Gens de Lettres, est-il communiqué.

Pour en bénéficier, des conditions assouplies permettant de justifier d’une baisse d’activité dû au contexte sanitaire ont aussi été mises en œuvre, est-il précisé : la perte de revenus nets de droits d’auteur de 50% au mois de mars et d’avril pourra être justifié par rapport à la moyenne mensuelle de leurs revenus de l’année 2019 ou même à une période de référence plus longue pouvant aller jusqu’à trois ans qui est plus adaptée au cycle de leurs créations.

Commenter cet article