Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 29/05 10h36

La fiction à voir ce vendredi soir : le téléfilm français inédit Ramdam, sur ARTE (comédie).

Diffusé ce vendredi en première partie de soirée sur ARTE, le téléfilm français inédit Ramdam aborde avec beaucoup d’autodérision les relations entre France et Islam, à travers le conflit entre un père et son fils dans un village du Sud-Ouest, où le rugby est roi, annonce le diffuseur.

Amine (Lyes Salem), brillant professeur d’Histoire des civilisations à l’université de Bordeaux, est en froid avec son père depuis des années. Alors qu’il doit régler la vente de la maison familliale à Saint-Marsain, où il a grandi et où habite encore son père, Rachid, il apprend que ce dernier, président du club de rugby local, veut transformer la mosquée du village en discothèque pour fêter les fins de matchs. Furieux et sollicité par les fidèles de la mosquée, Amine fait face à son père. Un affrontement entre père et fils qui vire aux règlements de comptes... quitte à ce qu’Amine devienne l’imam du village !

Pour écrire cette comédie qui aborde avec autodérision le sujet des relations entre la France et l’islam, Zangro, producteur et cinéaste bordelais, s’est entouré de scénaristes de choix, souligne ARTE : Nacim Mehtar, Vincent Poymiro et David Elkaïm, mais également un imam, Fouad Saanadi.

Zangro :

"Ramdam est issu d’un travail que je mène depuis mes débuts, comme réalisateur, mais aussi en tant que producteur et intervenant sur le terrain, autour de la question de l’islam en France. Après une websérie et le pilote d’une série de 26 minutes récompensé au Festival de La Rochelle en 2017, ARTE nous a proposé de réaliser un film. Avant cette superbe proposition, je me suis heurté aux refus des diffuseurs que les thématiques d’identité, de mixité et d’intégration effraient, et cette crispation est plus grande encore dès qu’il s’agit d’associer islam et humour.

Si Ramdam est une comédie, rien n’y est fantasmé. J’ai grandi dans ces quartiers et côtoyé des imams, dont l’un, Fouad Saanadi, est d’ailleurs devenu scénariste sur ce projet. Les mosquées y regorgent d’histoires. J’avais donc dans mon environnement la matière nécessaire au scénario. Le film traite avant tout des rapports humains, thème universel. L’idée était de se placer au-dessus de la mêlée (le rugby est important dans Ramdam !), pour démystifier l’image erronée d’une communauté musulmane homogène. Les problèmes qu’elle rencontre pourraient survenir dans n’importe quel village, et chacun peut s’y reconnaître".

Crédit photo © Bien ou bien productions

Commenter cet article

Découverte 29/05/2020 10:57

Bonjour,
Merci pour votre suggestion, le sujet est intéressant.
J’espère qu'il soit drôle.
Bonne journée !