Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 08/06/2020 10H35 - Édité

Dès ce samedi, « Les gendarmes crèvent l'écran. De Cruchot à Marleau », au Musée de la gendarmerie nationale à Melun.

Pour sa cinquième exposition temporaire qui marquera également les 5 ans d'ouverture, le Musée de la gendarmerie nationale a décidé de laisser place aux artistes et plus particulièrement aux acteurs ayant enfiler l'uniforme (ou presque) à l'écran.

Du figurant au héros il n'y a qu'un pas à franchir ! Celui de cette exposition à découvrir dès cet été : du 4 juillet 2020 à fin février 2021.

Qu'il s'agisse de cinéma ou de télévision, les rôles de gendarmes ont évolué depuis la silhouette d'arrière-plan jusqu'au héros en tête d'affiche. L'exposition propose de découvrir comment le personnage du gendarme a pris des galons au fil du temps, comment la fiction révèle ses parts d'ombre et de lumière mais aussi comment elle aborde les différentes missions de la gendarmerie ou encore sa féminisation.

Grâce à des extraits vidéo, des photogrammes ou encore des accessoires, l'exposition mettra en lumière les interactions entre l'institution « Gendarmerie nationale » et sa représentation sur les écrans.

Adulé ou critiqué, le gendarme star ne laisse pas indifférent. Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu'à Marleau, aujourd'hui « Les gendarmes crèvent l'écran ».

Parmi les pièces exceptionnelles et inédites : la porte du cockpit de l'AirBus A300 pris en otage à Marignane, la carabine de l'affaire Dominici, les photos des coulisses de Peur sur la ville avec Jean-Paul Belmondo, etc. 

Dès ce samedi, « Les gendarmes crèvent l'écran. De Cruchot à Marleau », au Musée de la gendarmerie nationale à Melun.

Crédit photo © Scénos Associés.

Commenter cet article