Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 19/06 15h25

#LancetGate : l’équipe de Vrai ou Fake, sur franceinfo, a enquêté sur l’entreprise Surgisphere.

À voir ce vendredi à 21h20 sur franceinfo, un nouveau numéro de Vraoi ou Fake.

Dans ce rendez-vous hebdomadaire, Adrien Rohard, Julien Pain et leur équipe d’experts décryptent, analysent, passent au crible une information, une intox, une rumeur qui circule en compagnie d'un(e) invité(e), de chroniqueur(s) à travers des questions, vidéos et analyses. Dans la continuité de l'onglet "Vrai ou Fake" disponible sur le site franceinfo.fr, ce magazine vient compléter son offre anti intox.

Au sommaire ce soir :

"C’est le scandale médical le plus retentissant de la crise du Covid19. Une affaire qui résonne aux quatre coins de la planète, car elle touche à un médicament qui cristallise les espoirs… et les controverses : L’hydroxychloroquine. Une étude, parue dans la prestigieuse revue scientifique The Lancet, semblait mettre un terme aux débats sans fin sur ce médicament, évalué comme inefficace et même dangereux. Et cette recherche semble plus que sérieuse. Elle dit s’appuyer sur l’analyse de 96 000 dossiers médicaux, en provenance de 671 hôpitaux, sur six continents. Des travaux tellement crédibles que l’Organisation mondiale de la santé décide d’interrompre les essais cliniques de ce médicament. Et pourtant, les conclusions de cette étude ne tenaient sur rien. Sur les réseaux, on parle aujourd’hui d’un #LancetGate

Comment l’une des plus grandes revues scientifiques a pu laisser passer une étude aussi bancale ? Pendant plusieurs semaines, l’équipe de Vrai ou Fake a enquêté sur l’entreprise qui est à l’origine de ce scandale : Surgisphere, une société qui se dit spécialisée dans l’analyse de données médicales. Et qui affirme avoir conclu des partenariats avec des centaines d’hôpitaux. Au cours de l'enquête, les journalistes ont pu échanger avec une source interne à Surgisphere, qui révèle le fonctionnement douteux de cette société. La fraude de Surgisphere, les mensonges du professeur Desai, le LancetGate : cette affaire nous pousse finalement à nous interroger sur le fonctionnement de la recherche scientifique. Mais aussi sur son lien avec l’action politique, voire le temps médiatique. La science progresse, recule, se contredit. Mais en temps de pandémie, les citoyens veulent des réponses claires. Alors des politiques, des médias et même des chercheurs tentent de leur répondre. Voulant donner des réponses définitives, là où il n’y a encore que des hypothèses en construction. A l’issue de ces semaines d’enquêtes, des questions restent en suspens. Surgisphere avait-elle une partie de données qu’elle se targuait d’avoir ? Les a-t-elle aspirées, volées, extrapolées ? Mais surtout, cette fraude est-elle un cas unique ? Ou le docteur Desai n’est-il qu’un fraudeur parmi d’autres, dans un monde de la recherche médicale pas assez contrôlée". 

Invités en plateau : Vincent Israel-Jost, philosophe des sciences & Mahmoud Zureik, épidémiologiste.

Crédit photo © Delphine Ghosarossian

Commenter cet article