Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 31/07 6h25

Ce qui vous attend dans l'épisode des Routes impossibles ce 31 juillet sur France 5.

Depuis treize ans, les reporters de la série documentaire Les Routes de l'impossible parcourent le monde et empruntent ses routes les plus dangereuses. De nombreuses années années à suivre d’intrépides chauffeurs bravant tous les dangers pour transporter des passagers jusqu’aux villages les plus reculés de la planète.

Un constat s’est imposé. Les conditions de leurs traversées se sont durcies au fil des années. En cause : le dérèglement climatique. Aux quatre coins du globe le constat est le même, mais les incidences différentes.

L'épisode diffusé ce vendredi 31 juillet à 20h50 sur France 5 réunit les combats les plus spectaculaires que mènent ces conducteurs contre les assauts de la nature. Des pluies diluviennes dans l’humide jungle amazonienne au Brésil qui emportent tout sur leur passage, aux éboulements provoqués par la fonte accélérée des neiges sur les vertigineuses cimes d’Himalaya côté Inde, en passant par les crevasses de l’aride savane de Namibie. 

A la saison des pluies au Brésil, Luis et Léandro sont les seuls à se lancer sur la Nationale 319 qui relie Humaita à Manaus. Une route abandonnée qui s’enfonce au cœur de la forêt amazonienne. A cette période, il peut tomber plus de deux mètres d’eau. Les rivières débordent et des morceaux entiers de route disparaissent alors sous les eaux... Leur bus de ville trace un improbable sillon dans ces kilomètres de boue.

En Namibie, sur ce gigantesque territoire quasi désertique, l’eau manque cruellement. Cette année encore, le pays fait face à une sécheresse jamais vue depuis 30 ans. Sur les routes chaotiques du nord-ouest du pays, et sous un soleil de plomb, des femmes des tribus Himba et Hérero se rendent à des funérailles entassées à l’arrière d’un vieux pick-up. Un trajet qui va durer des heures sous un soleil de plomb. De culture radicalement différente, ensemble elles vont supporter ce calvaire dans une formidable joie de vivre.

Garder le sourire quelles que soient les épreuves. C’est aussi la règle que suivent Gyatso et sa petite famille. Tous les printemps, dans l’Himalaya indien, ils se lancent dans une aventure sans fin pour rejoindre leur village. Les chauffeurs de bus frôlent les parois et les précipices pied au plancher. Ils jouent les funambules sur des cols à 4000 m d’altitude pour des salaires de misère.

Crédit photo © Tony Comiti Productions

Commenter cet article