Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 14/09 6h48

Nouvelle saison de L'amour est dans le pré dès ce lundi, avec Matthieu, Florian, Cathy, Laura...

C'est parti pour une énième saison de L'amour est dans le pré sur M6, dès ce 14 septembre 2020. Un programme en perte de vitesse l'an dernier, mais les scores sur cibles restent très bons pour le diffuseur.

Parmi les participants cette année, Matthieu, 44 ans. Ancien étudiant en finances, employé d’un grand groupe de vente de produits pétroliers pendant 6 ans, puis à la tête de trois restaurants et deux salons de coiffure pendant 13 ans, Matthieu a eu mille vies avant l’élevage de taureaux, annonce M6. C’est en 2016, à la suite de plusieurs désillusions qui le mènent au burn out, qu’il décide de tout plaquer pour rejoindre un ami, lancé dans cette nouvelle aventure. La meilleure décision de toute sa vie. Matthieu est un homme passionné et très expressif, qui parle beaucoup avec les mains, s’emballe, rigole... Célibataire depuis un an et demi, il a eu plusieurs histoires de 2-3 ans mais aucune plus forte que son premier amour il y a 20 ans. Aussi passionné dans la vie que dans son travail, Matthieu recherche une relation fusionnelle avec un homme viril et au caractère bien trempé. Porteur du gêne de la maladie de Cadasil, sans en être affecté, Matthieu a envie plus que personne de croquer la vie, avec un compagnon prêt à s’engager avec lui. Il souhaite fonder une famille et ce n’est qu’à deux qu’il se sentira prêt à sauter le pas d’avoir un enfant. Fidèle depuis plus de 10 ans à “L’Amour est dans le pré”, qu’il regarde tous les lundis avec sa mère, l’histoire de Thomas (saison 13) l’a définitivement convaincu de s’inscrire à l’émission. Trouvera-t-il lui aussi le grand amour ?

Fils d’éleveurs, Florian, 37 ans, baigne dans l’agriculture depuis toujours. Son père se souvient que dès qu’il a commencé à marcher, il voulait déjà l’accompagner à la ferme. À la tête de sa propre exploitation depuis 2004, il élève près de 70 mères limousines sur 110 hectares tout en herbe. Florian est quelqu’un de pudique et timide, mais avec un énorme sourire qui illumine son visage. Sa vie a basculé en 2010 lorsque l’arbre qu’il était en train de couper, s’abat sur lui, le laissant paraplégique. Positif et combatif, Florian n’a pas renoncé à son métier pour autant et a très vite repris sa vie. Bricoleur dans l’âme, il a adapté son tracteur et son quad pour pouvoir travailler au quotidien et se fait désormais aider d’un salarié pour certaines tâches inaccessibles. Florian, communique le diffuseur de L'amour est dans le pré, a eu deux relations sérieuses. Il est célibataire depuis 2011. Malgré sa timidité avec les femmes et un certain manque de confiance en lui, il aimerait aujourd’hui beaucoup refaire sa vie et se sent prêt à retomber amoureux. Florian n’aura pas peur de dire “je t’aime” à sa future moitié avec qui il aimerait avoir une relation complice. Il aura besoin qu’elle fasse le premier pas mais, une fois à l’aise, aimerait beaucoup s’investir et pourquoi pas fonder une famille.

À noter qu'il n'y a que deux femmes cette année !

Cathy, 41 ans, est viticultrice. Dotée d’une force de caractère qui peut parfois paraître intimidante, Cathy est entière, curieuse, ouverte, hyper active, généreuse, taquine et rigole tout le temps. Elle est aussi très franche et très directe. Fière d’être une femme dans ce milieu d’hommes, Cathy aime le travail manuel et a même repeint ses cuves en rose pour se démarquer ! Mère d’une grande fille de 18 ans passionnée par la cuisine, Cathy a eu une grande relation avec le père qui s’est terminée il y a 4 ans. Cathy ne cherche pas un associé mais un compagnon avec du caractère, qui puisse l’épauler, la soutenir moralement mais aussi parfois la canaliser. La vie de couple lui manque et elle aura besoin de quelqu’un de joyeux pour être épanouie. À la recherche d’un compagnon de préférence sans barbe, sans poil et sans calvitie, ni trop grand, ni trop petit, elle peut sembler intransigeante au premier abord, mais sait aussi qu’un coup de cœur fera disparaître ses exigences en un rien de temps.

Laura est éleveuse de vaches laitières. D’origine anglaise par ses parents, Laura est un rayon de soleil dont le sourire en fera craquer plus d’un. Laura a eu une licence en LEA (Langues Étrangères Appliquées) et un Master en commerce international avant de revenir à ses premières amours : la ferme. Associée à quatre agriculteurs, elle assure les soins des vaches laitières et de leurs veaux dans une exploitation où sont élevées également des charolaises et cultivées des céréales. Chaque petit veau a un prénom qu’elle choisit en fonction de son origine. Laura a eu plusieurs relations, de deux à trois ans, mais en plein développement professionnel à l’époque, n’a jamais réussi à construire une vie de famille. Célibataire depuis 2016, déçue par les sites de rencontres, elle rêve aujourd’hui de fonder un foyer et de rencontrer celui qui fera vaciller son cœur. Laura aimerait rencontrer un homme dynamique, sportif, autonome, avec du caractère et qui soit aussi un véritable gentleman. Marquée par certaines épreuves passées, elle recherche quelqu’un de doux qui l’aimera pour ce qu’elle est, saura lui redonner confiance et prendre soin d’elle. Elle adore voyager et aimerait partager sa vie quotidienne avec son amoureux, se sentir protégée, être aimée et aimer.

Commenter cet article