Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 02/09 12h46

Focus sur le Périgord ce mercredi dans Des racines et des ailes, sur France 3.

Le Périgord au coeur, thème du numéro inédit du magazine Des racines et des ailes ce mercredi 2 septembre à 21h05 sur France 3. Un programme présenté par Carole Gaessler.

Ce que les téléspectateurs découvriront :

En Dordogne, Fanny Van-Tornhout recherche des paysages et des villages authentiques — de véritables décors, qu’elle propose ensuite aux cinéastes du monde entier. Parmi les plus spectaculaires, Hautefort et son étonnant château, souvent comparé à un château de la Loire, avec ses impressionnants clochetons recouverts d’ardoise. Il abrite aujourd’hui la reproduction de la chambre de Louis XIV à Versailles, construite pour le film La Mort de Louis XIV, avec Jean-Pierre Léaud, en 2015.

Dans le Périgord pourpre, Patrice Bourgeix, un enfant du pays, participe à l’embellissement du château de Lanquais. Surnommé “ le Louvre inachevé du Périgord ”, ce chef-d’œuvre de la Renaissance vient d’être confié à l’association que Patrice a créée avec succès il y a vingt ans, pour valoriser le patrimoine. Depuis, cette association est devenue l’une des plus importantes de la région, avec une vingtaine de salariés et une marque de fabrique : aborder le patrimoine de façon pédagogique et ludique.

Annabelle et Jean-Guillaume Gali ont choisi de vivre à Saint-Aulaye, au nord de la Dordogne, il y a cinq ans. Ils se sont lancés dans la restauration d’un ancien domaine de chasse datant du XVIIe siècle. Cette année, ils accueillent leurs premiers hôtes dans le gîte qu’ils viennent d’aménager. Ils participent aussi à un projet qui fait la fierté de leur village : la renaissance du vignoble de Saint-Aulaye, replanté il y a une vingtaine d’années, pour créer le premier cognac de village, en Dordogne. Après la vendange participative avec tous les habitants, un maître de chai venu de Cognac procède au premier assemblage de ce produit d’exception.

Saint-Pierre-de-Frugie est l’un des premiers villages bio de France. Après avoir fait sa révolution verte il y a dix ans, le village commence à récolter les fruits de sa reconversion. Il attire de nouveaux habitants tous les ans, comme Yann et Delphine Ducatteeuw, un couple franco-belge qui vient de reprendre le restaurant communal. Pour alimenter sa carte, Yann fait régulièrement la tournée des agriculteurs locaux, dont il valorise les produits de saison. Dans le village, une école Montessori a ouvert ses portes il y a trois ans. Elle accueille 25 élèves des environs. Elle est devenue un vrai pôle d'attraction, qui contribue à la redynamisation du village. 

Crédit photo © DRDA

Commenter cet article