Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 18/09/2020 9H35

 

Visible en avant-première dès ce vendredi sur arte.tv (une diffusion suivra en novembre sur ARTE), No Man’s Land nous entraîne dans la quête, en plein conflit syrien et aux côtés des combattantes kurdes, d’un jeune Français à la recherche de sa sœur présumée morte.

Dotée d’un casting international emmené par Félix Moati et Mélanie Thierry, la série est le fruit d’une collaboration entre des talents français et la fine fleur de la télévision israélienne, annonce ARTE.

Le début...Paris, 2014. Antoine Habert (Félix Moati) est un jeune et brillant ingénieur dont la vie aisée masque un traumatisme récent : quelques années plus tôt, sa sœur Anna (Mélanie Thierry), après avoir rompu avec sa famille, a trouvé la mort dans un attentat terroriste au Caire. Antoine semble avoir surmonté ce traumatisme et essaye d’avoir un enfant avec sa compagne Lorraine (Julia Faure). Mais un jour, il croit reconnaître la silhouette d’Anna dans un reportage sur les combattantes kurdes en Syrie. Malgré les réticences de ses proches, Antoine, qui se sent responsable de la mort d’Anna, décide de partir à sa recherche et s’envole pour la Turquie...

Parmi les personnages :

Antoine Habert (Félix Moati) : Antoine Habert mène à Paris une brillante carrière d’ingénieur et essaye d’avoir un enfant avec sa compagne Loraine (Julia Faure). Des années plus tôt, sa sœur a trouvé la mort dans un attentat au Caire. Lorsqu’il croit la reconnaître dans un reportage sur les combattantes kurdes en Syrie, il part à sa recherche, prêt à tout remettre en cause. Une fois arrivé en Syrie, il plonge dans l’inconnu, poussé par une intime conviction et un fort sentiment de culpabilité...

Anna Habert (Mélanie Thierry) : Anna était une jeune archéologue, au caractère entier et passionné. Elle a trouvé la mort dans un attentat à la bombe au Caire, où elle s’était installée pour ses recherches. Peu de temps avant, de façon mystérieuse et définitive, elle avait rompu avec sa famille, y compris Antoine dont elle était très proche. Le rapport d’autopsie n’a laissé presque aucun doute sur son identité... Sauf pour Antoine qui se persuade qu’elle est toujours en vie.

Sarya (Souheila Yacoub) : Française d’origine kurde, elle est engagée volontaire dans les YPJ (Unités de protection de la femme) en guerre contre les groupes cherchant à conquérir les territoires kurdes de Syrie, principalement l’État Islamique. Sarya est une combattante, entièrement dédiée à la cause de son peuple et à ses idéaux de liberté. C’est par sa milice qu’Antoine est fait prisonnier, d’abord soupçonné d’être un djihadiste. Elle ne sortira pas indemne de cette rencontre

Stanley (James Purefoy) L’énigmatique Stanley ménage chacune de ses apparitions, mais semble être partout : en Europe, en Égypte, en Syrie. Agissant pour le compte de mystérieux commanditaires, il exerce son influence avec une grande force de persuasion. Il relie les destinées de plusieurs personnages, dessinant en secret la carte des intérêts occidentaux, dans toute leur ambiguïté.

Nasser (James Krishna Floyd), Iyad (Jo Ben Ayed), Paul (Dean Ridge) : Ces trois amis d’enfance ont grandi dans la même cité défavorisée de la banlieue de Londres. Ensemble, ils rejoignent les rangs de l’État Islamique. Nasser est un ancien militaire, Iyad voulait être pianiste, Paul laisse derrière lui un fils. Ils plongent tête baissée dans la violence de leur nouvelle vie, apparemment inséparables, y compris dans la foi pour leur combat. Mais les graines de la discorde sont là...

Format 8 x 45'

Une série créée par Maria Feldman, Eitan Mansuri, Amit Cohen, Ron Leshem. Scénario, AmitCohen, RonLeshem. Réalisation, Oded Ruskin.

Crédit photo © Sife Elamine

Commenter cet article