Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 22/09/2020 11H

Paracétamol, ibuprofène ou aspirine… Les antidouleurs sont omniprésents dans nos armoires à pharmacie. Qui n’a jamais pris un de ces comprimés pour venir à bout d’un mal de tête ou d’une rage de dents ?

Des traitements si courants qu’on en oublie trop souvent les dangers. En première ligne, le paracétamol. Il s’en vend 14 boîtes chaque seconde en France. Souvent perçu comme anodin, le paracétamol est extrêmement toxique en cas de surdosage. Qui imagine en effet que quatre cachets d’un gramme ingérés en moins de 24 heures sont toxiques pour le foie et que dix peuvent vous tuer ?

Pour les 10 millions de Français qui souffrent de douleurs chroniques, les antalgiques classiques ne suffisent plus et il faut souvent avoir recours aux antidouleurs dérivés de la morphine et de l’opium. Problème, ces médicaments, comme le Tramadol, peuvent entraîner de graves addictions. On estime que plus de la moitié des personnes traitées souffrent d’un syndrome de sevrage physique et d’une anxiété à l’arrêt du traitement. En dix ans, la consommation de ces médicaments a fortement augmenté en France et inquiète les autorités sanitaires car ces antidouleurs font des ravages aux Etats-Unis. Chaque jour, 130 Américains meurent d’une surdose liée aux opioïdes devenue la première cause de mortalité évitable avant cinquante ans, loin devant les accidents de la route et les décès par armes à feu.

Comment bien utiliser les médicaments antidouleurs pour qu’ils soient efficaces ? Quand faut-il les arrêter ? Quels sont les risques de dépendance ? Le documentaire "Antidouleurs, potion ou poison ?", diffusé ce mardi à 20h50 sur France 5,  réalisé par Alexandra Combe, sera suivi d’un débat animé par Marina Carrère-d’Encausse.

Invités du débat :

Mado Gilanton, Présidente de l’association APAISER (Aider, Informer, Soutenir Études et Recherches pour la Syringomyélie & le Chiari).

Dr Patrick Giniès, anesthésiste au Centre d’évaluation et de traitement de la douleur du CHU de Montpellier.

Pr Nicolas Authier, psychiatre, spécialisé en pharmacologie et addictologie, Président de l’Observatoire Français des Médicaments Antalgiques.

Carine Wolf-Thal, Présidente de l’Ordre National des Pharmaciens.

Christelle Cebo, auteure de "Pauline, un drame familial : Codéine, tous concernés".

Crédit photo © Pulsations - 17 Juin Média

Commenter cet article