Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 23/09 14h03

 

Hazerka, né Marving Darmon fin 1993, est auteur-interprète de chansons pop urbaine. Il a signé pour un album qui sortira en 2021 chez Warner Music. Il a fondé en janvier dernier Plus Jamais Seul, une association de lutte contre le harcèlement scolaire. Toute l’année, il intervient au sein d’établissements afin de témoigner et de sensibiliser les élèves, comme les enseignants.

Ce mercredi, parution de son ouvrage co-écrit avec Valérie Peronnet. Prix de vente, environ 17 euros. Un témoignage édité par Les Arènes.

La première fois que Marving a eu très peur, c’est à l’âge de 7 ans, lorsqu’on son père, en pleine nuit, le jette à la rue avec sa mère. Nouvelle ville, nouveau logement, nouvelle école. Il n’est qu’en CE2 mais va subir son premier harcèlement scolaire. Pour une histoire de cartes à jouer, ses bourreaux lui cassent le bras. Ils resteront impunis et iront jusqu’à recouvrir son plâtre d’insultes.

Après une période d’accalmie, tout recommence lors de son entrée en sixième : « J’étais trop petit, trop timide. Et puis aussi trop bigleux, trop boutonneux et trop fauché pour m’acheter des vêtements de marque. » Marving va connaître quatre années de harcèlement sévère, sans qu’aucun adulte ni camarade de classe ne réagisse. Insultes, racket, coups, menaces de mort... tout y passe. Il ne répond pas et s’enferme dans une bulle. À force, il se demande même si tout cela n’est pas mérité. Il décroche de l’école et commence à penser de plus en plus souvent au suicide.

L’histoire de Marving est une histoire d’isolement. Pour ne pas aggraver la fragilité de sa mère qui tente de reconstruire sa vie et peine à joindre les deux bouts, il cache son martyr et se mure dans la solitude. Dans un blog anonyme, il décrit sa souffrance, espérant qu’elle soit entendue. Un jour, après avoir posté un poème intitulé « Seul », il provoque des centaines puis des milliers de réactions d’adolescents qui se reconnaissent dans ce texte. Tout s’enchaîne très vite : un producteur lui propose de le mettre en musique et d’en faire un clip. La chanson est postée sur YouTube et, en quelques mois, dépasse les 2 millions de vues. Le harcèlement ne va pas s’arrêter pour autant, mais Marving sait enfin qu’il ne sera plus jamais seul.

Commenter cet article