Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 23/09 16h35

 

Des milliers de Français vivent, aujourd’hui encore, à quelques mètres seulement de 1312 sites classés Seveso, c’est-à-dire potentiellement extrêmement dangereux.

21 Septembre 2001, l’explosion de l’usine AZF à Toulouse fait 31 morts et 2500 blessés. C’est la plus grave catastrophe industrielle en France depuis 1945. 26 septembre 2019, l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen réveille les craintes en matière de risque industriel.

Quels enseignements a-t-on tiré des drames du passé ? Comment la situation des zones à risques a-t-elle évolué ? Comment les riverains de ces sites ont-ils appris à cohabiter avec le risque majeur et pourquoi la plupart n’envisagent toujours pas de déménager ? Quels impacts sur leur santé physique et psychologique ? Sont-ils aujourd’hui mieux protégés qu’il y a 20 ans ?

C’est à Toulouse que Charles-Henry Boudet commence son enquête diffusée ce mercredi à 23h15 sur France 3. En zone nord, dans un quartier habité par plus de 2000 personnes, situé à 4 km seulement du centre-ville et sur le territoire duquel se trouvent deux sites classés Seveso seuil haut. Une enquête qui le mènera depuis Toulouse à Dunkerque, Pau, Marseille en passant par une petite commune du Grand Est à la rencontre des habitants de ces zones dites à risques. Partout des témoignages saisissants, des situations ubuesques, des évolutions d’une lenteur effrayante.

Invités :

  • Alexandre Hermann, habitant de la résidence des Cèdres, quartier Fondeyre (Toulouse)
  • Serge Baggi, président du comité de quartier de Minimes-Barrières (Toulouse)
  • Christian Hermosilla, riverain de deux sites Seveso (Quartier de la Fondeyre, Toulouse)
  • Laurent Porte, responsable du club Aviron Toulouse Fondeyre
  • Thomas Lepitre, agent immobilier Toulouse
  • Pauline Miranda, présidente de l'association des sinistrés du 21 septembre 2001
  • Me Stella Bisseuil, avocate de l'association des familles des victimes AZF 

Un magazine produit avec les rédactions régionales de France 3.

Crédit photo © France Télévisions & Grand Angle

Commenter cet article