Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 04/10 14h17

Récompensé plusieurs fois au Festival d'Angoulême, le film Un triomphe sort à Noël dans les salles. La bande-annonce vient d'être dévoilé.

Cette comédie sociale est réalisée par Emmanuel Courcol et est interprétée par Kad Merad, David Ayala, Lamine Cissokho, Sofian Khammes, Pierre Lottin, Wabinlé Nabié, Alexandre Medvedev, Saïd Benchnafa, Marina Hands, Laurent Stocker.

Un acteur en galère accepte pour boucler ses fins de mois d’animer un atelier théâtre en prison. Surpris par les talents de comédien des détenus, il se met en tête de monter avec eux une pièce sur la scène d’un vrai théâtre. Commence alors une formidable aventure humaine.

Inspiré d’une histoire vraie.

Emmanuel Courcol :

"Il y a quelques années Marc Bordure, mon producteur, m’avait fait découvrir un documentaire relatant l’histoire d’un metteur en scène, Jan Jönson, qui avait monté En attendant Godot avec des détenus dans une prison en Suède. Le spectacle avait eu un tel succès qu’ils étaient partis en tournée, jusqu’au dénouement assez ébouriffant au théâtre Royal de Göteborg. Il m’avait dit : «cette histoire est pour toi»...

J’ai commencé à réfléchir à une transposition française et contemporaine de l’histoire. La pièce de Beckett me semblait d’emblée un peu aride, alors est-ce qu’il ne fallait pas plutôt déplacer l’action vers un autre domaine ? La musique ? Le chant ? La danse... ? Ou pourquoi pas mettre en scène des femmes détenues... ? En tout cas il fallait tout réinventer parce que le milieu carcéral suédois des années 80 était très éloigné des prisons françaises d’aujourd’hui.

Et je me suis aperçu que pour écrire sur ce sujet il fallait déjà anticiper le casting et la réalisation, imaginer un mode de travail pour tourner les répétitions en laissant une part d’improvisation... En tant que simple scénariste, je bloquais un peu et après avoir pas mal tourné autour du pot, le projet est un peu tombé en sommeil... Marc m’a seulement dit : «prends ton temps, je le garde pour toi...» Je suis revenu à la charge auprès de lui en 2016, après avoir réalisé Cessez-le-feu, mon premier long métrage, mais cette fois en tant qu’auteur et réalisateur. J’avais eu le temps de réfléchir, et je lui ai proposé de repartir sur le projet en restant beaucoup plus fidèle au fait divers dont il s’inspirait."

Commenter cet article

Bibi Musik-Shop 05/10/2020 08:47

Génial. J'ai hâte de voir ce film. Puis Kad Merad est formidable !