Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 17/10/2020 11H45

À voir le dimanche à 10h45 sur France 3, « Nous, les Européens », magazine hebdomadaire de la nouveauté en Europe. Un rendez-vous proposé par la rédaction nationale et présenté par Francis Letellier.

Au nom de la défense du bien-être animal de nombreuses associations dénoncent les pratiques des chasseurs. Ceux-ci affirment pourtant participer à la régulation des espèces et contribuer à maintenir les équilibres naturels. Ils redoutent à terme une interdiction totale de la chasse. « Nous les Européens » proposera le 8 novembre  un reportage en Suisse dans le canton de Genève où la chasse est prohibée depuis 45 ans. Une enquête signée Anne Sylvain et Alexis Delcourt.

La Drôme n'est pas la Suisse. Dans ce département, où la chasse est bien ancrée, chasseurs et anti-chasseurs se regardent en chiens de faïence. La création il y a un an d’une réserve sans chasse sous l’égide de l’ASPAS, l’association pour la protection des animaux sauvages, a créé des tensions. Grâce à près de 2,5 millions de dons, l’association a racheté un domaine de 500 hectares où cerfs, sangliers, peuvent vivre sans crainte d’être chassés.

En face, la fédération des chasseurs de la Drôme dit elle aussi être soucieuse de bien-être animal et d’écologie, mais ne veut pas voir remis en cause son activité traditionnelle. Pour ses membres, la chasse est aussi un moyen de réguler la nature et éviter de voir proliférer des animaux sauvages. En août dernier, ils ont manifesté jusque devant les portes de la réserve sans chasse pour se faire entendre.

Entre les deux, il y a les agriculteurs de la région. Pour eux, le débat n’est pas entre pro ou anti-chasse, mais quelle place pour l’agriculture. Ils veulent avoir leur mot à dire.

Francis Letellier ira à la rencontre de Madeline Rubin, directrice de l’Association pour la protection des animaux sauvages, qui au cœur du Vercors vient de créer une réserve anti-chasse. Il donnera également la parole à Rémi Grandi, président de la Fédération de la chasse de la Drôme. Il pense que cette réserve va participer à l’ensauvagement de la nature et considère que les chasseurs sont aujourd’hui dans le viseur des lobbies anti-chasse. 

Commenter cet article