Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 24/11/2020 12H

Dimanche 29 novembre, Public Sénat propose une programmation spéciale, pour rendre hommage à l'un des deux derniers compagnons de la Libération, Daniel Cordier.

 

8h30 : diffusion du documentaire "Les derniers compagnons de la Libération", de Jean-Charles Deniau, produit par Morgane Production.

Suivi d'un débat dans "Un Monde en Docs", présenté par Jérôme Chapuis avec :

Vladimir Trouplin, historien et conservateur du musée de l'Ordre de la Libération

Georges-Marc Benamou, journaliste et écrivain

Thomas Ottenheimer, maire de Vassieux-en-Vercors

Jean-Marie Guillon, historien, spécialiste de la résistance

 

10h : "Alias Caracalla, au coeur de la Résistance", une fiction en 2 parties d'Alain Tasma, avec Jules Sadoughi, Eric Caravaca et Julie Gayet, produit par Arte France Siècle Productions

Daniel a 20 ans le 17 juin 1940. C’est un jeune homme fougueux, « royaliste, maurrassien et antisémite ». Lorsque le maréchal Pétain demande l’armistice, il est révulsé. Il veut partir se battre et, avec quelques copains, rejoint Londres un peu par hasard. Là, il s’enrôle vite auprès d’un général inconnu : de Gaulle. L’armée du chef ne compte alors que quelques centaines de gamins… C’est la naissance d’une incroyable épopée : la France libre. De retour dans une France occupée, Daniel va devenir un témoin privilégié de l’Histoire. À Lyon, il rencontre un dénommé Rex dont il devient le secrétaire. Ce n’est qu’à la fin de la guerre qu’il découvrira que Rex n’était autre que… Jean Moulin.

 

13h : "Bibliothèque Médicis - Jean Moulin, Daniel Cordier, la Résistance. Partie 1"

14h : "Bibliothèque Médicis - Jean Moulin, Daniel Cordier, la Résistance. Partie 2"

Daniel Cordier fut à 22 ans le secrétaire personnel de Jean Moulin pendant la résistance. Il livre à Jean Pierre Elkabbach, dans un tête-à-tête unique de 2 heures, diffusé en 2 parties, cette tranche de vie qui a marqué et tracé son destin...

 

Crédit photo © Lionel Guericolas - Visual Press Agency pour Public Sénat

Commenter cet article