Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 14/12 14h08

 

Ce lundi 14 décembre, le Conseil d’administration de France Télévisions a approuvé un budget 2021 à l’équilibre sur son exploitation.

Ce budget , est-il communiqué, traduit les priorités stratégiques de l’entreprise :

le développement de l’offre de proximité en régions et en Outre-mer ;

le renforcement de la priorité donnée à la création, à l'exposition de la culture et à l'éducation ;

la poursuite de la transformation numérique.

En parallèle, il poursuit les efforts de gestion très rigoureuse de France Télévisions pour absorber, pour la 4ème année consécutive, une baisse des concours publics (- 60 M€).

Pour 2020 enfin, la situation économique de l’entreprise continue à s’améliorer grâce à une accentuation des économies de fonctionnement et des résultats publicitaires.

Malgré les effets importants de la crise sanitaire, le résultat d’exploitation de France Télévisions devrait donc se rapprocher de l’équilibre, annonce le groupe audiovisuel public. 

 

France Télévisions poursuit sa gestion rigoureuse avec une réduction de 60M€ des concours publics

Le budget 2021 intègre une nouvelle baisse des concours publics de 60 M€. Depuis 2018, le financement public alloué à France Télévisions a été réduit de 146 M€, se rapprochant de l'objectif des 160 M€ prévu dans la trajectoire financière définie par l’Etat à horizon 2022.

La gestion rigoureuse se poursuit donc et s’articulera, en 2021, autour de 3 axes :

  1. une diminution des coûts de structure. En particulier, le budget 2021 intègre une nouvelle baisse des effectifs de 234 ETP, portant à – 911 la baisse des ETP enregistrée depuis 2015
  2. une systématisation de la recherche d'économie et de gains de productivité accélérée par la crise sanitaire, en particulier des frais généraux de l’entreprise.
  3. l’optimisation de la programmation et de la production des programmes, notamment de flux, ainsi que la rationalisation des budgets d’achats

La dotation exceptionnelle accordée dans le cadre du plan de relance (45 M€) permettra par ailleurs à l’entreprise de faire face aux divers surcoûts induits par la crise sanitaire comme le report des JO de Tokyo et à la prolongation de la diffusion hertzienne de France 4 d’un an.

France Télévisions préserve les priorités stratégiques de 2021

Malgré la crise, France Télévisions poursuit le déploiement de son plan stratégique afin de :

  1. renforcer la qualité des contenus, avec la concrétisation de l’engagement de porter à 500 M€ par an les investissements dans la création audiovisuelle et le cinéma afin d’alimenter ses antennes linéaires et numériques ;
  2. développer l’offre de proximité avec une hausse du budget 2021 pour accélérer la régionalisation de France 3, en particulier l’extension et l’enrichissement des cases d’information et la poursuite du déploiement des matinales communes avec France Bleu ;
  3. poursuivre la transformation numérique pour toujours améliorer l'expérience utilisateur et développer les offres de contenus non linéaires. Au budget, les dépenses consacrées au numérique progressent de +15% (soit une hausse de +70% depuis 2015).

France Télévisions maintient un résultat d’exploitation, à l’équilibre pour la 6ème année consécutive

Au global, le budget 2021 affiche un équilibre d’exploitation avant éléments non récurrents positif pour la 6ème année consécutive. Il poursuit par ailleurs deux investissements majeurs pour accompagner la transformation stratégique de l’entreprise :

  • les coûts de formation destinés à préparer les collaborateurs aux nouveaux métiers induits par la transformation numérique dans le cadre du plan de recomposition des effectifs ;
  • la quote-part de résultat prévue dans le cadre de la participation de France Télévisions dans Salto, aux côtés de TF1 et M6, structure commune autonome lancée en octobre 2020.

Ces investissements (35,7 M€) sont imputés sur les résultats non récurrents du groupe France Télévisions.

Commenter cet article