Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 30/12/2020 15H55

À voir ce mercredi à 22h45 sur ARTE, ou dès à présent sur arte.tv, Ella Fitzgerald - Just One of Those Things. À travers des images d’archives et des entretiens rares, la trajectoire hors du commun de la reine du swing, icône du jazz à la voix d’or.

En 1934, lorsque l’Apollo Theater de Harlem lance ses “nuits des amateurs”, Ella Fitzgerald, encore adolescente, se rêve danseuse. Mais au moment de monter sur scène, face à des candidates plus douées qu’elle, la jeune fille maigrelette aux jambes tremblantes renonce à sa chorégraphie et choisit d’interpréter un succès à la mode, “Judy”. Son timbre unique et son swing inné séduisent le public et le jury qui la sélec- tionne.

Pour Ella, dévastée par la perte de sa mère trois ans auparavant, puis envoyée en pension où elle a subi brimades et insultes racistes, avant d’apprendre à survivre seule dans les rues de Harlem, c’est le début d’une fulgurante ascension. En quelques mois, l’ex-petite fille pauvre de Virginie devient une star, puis l’une des plus grandes chanteuses de tous les temps, la “First Lady of Song”.

À ses débuts, avec l’orchestre de Chick Webb, elle interprète le Great American Songbook. En 1944, Ella embrasse la révolution be-bop et fait exploser les codes du swing avec des improvisations en scat endiablées. Dans les années 1950, son manager, Norman Granz, lui ouvre les portes d’une gloire planétaire avec le label Verve, créé spécialement pour elle. Après six décennies de carrière, Ella Fitzgerald s’éteint en 1996 à 79 ans, laissant un héritage musical d’une puissante richesse.

Le film suit l’extraordinaire parcours d’Ella à la sublime voix, capable de transformer en joie pure ses tragédies personnelles comme les troubles de son époque. Au fil d’archives inédites et d’entretiens, notamment d’artistes − la regrettée Norma Miller décédée en 2019 à 100 ans, Kenny Barron, Jamie Cullum... −, le documentaire révèle les multiples talents de cette éblouissante innovatrice. Il dévoile aussi son engagement dans la lutte pour les droits civiques et explore les conflits qui l’ont hantée, comme la lutte pour concilier son adoration du public avec ses aspirations à une vie de famille.

Documentaire de Leslie Woodhead.

À noter qu'ARTE rediffusera ensuite, à 00h15,  Live at Montreux Jazz Festival 1975. Un concert d’anthologie de la chanteuse, accompagnée par ses musiciens du Tommy Flanagan Trio.

Crédit photo Olympia 1960 © Herman Leonard Photography

Commenter cet article