Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 08/01 7h03

 

À découvrir ce vendredi 8 puis le 15 janvier 2021, en première partie de soirée sur RFMC Story : « Escobar : l'héritage maudit ».

Une création originale proposée et produite par 10.7 Productions, réalisée par Thomas Misrachi & David Perissere.

Pour réaliser cette série documentaire, il a fallu près de 10 semaines de tournage en Colombie (Medellín, Cali, Bogota, Guatapé, Napoles), en Argentine et au Mexique. Le montage a duré 1 an. Thomas Misrachi a rencontré Juan Pablo Escobar lors d'une interview à Paris. C'est leur passion commune de la moto qui les a rapprochés. Par la suite, Juan Pablo Escobar a proposé à Thomas Misrachi de venir faire un road trip à moto en Colombie. Le journaliste de BFMTV lui a dit : "Ok et filmons- nous !". C'est comme cela que le projet est né.

Cette production inédite raconte l’héritage maudit que le plus grand narcotrafiquant de l'histoire a laissé à son fils, Juan Pablo Escobar. Comment un père aimant et attentionné peut-il aussi être un bandit sanguinaire ? Comment un enfant peut-il se construire face à un homme sans foi ni loi ? Comment Juan Pablo a-t-il survécu à la mort de son père, alors qu'il n'avait que 16 ans, et que toutes les armes de Colombie étaient braquées sur lui ? A travers ces questions, et les réponses apportées par tous ceux qui connaissent ou ont connu Juan Pablo, ainsi que par certains rivaux historiques de Pablo Escobar, c'est un destin extraordinaire que confie cette série documentaire. Grâce à des témoignages exclusifs, des archives familiales inédites jamais dévoilées auparavant, ainsi que des documents historiques, découvrez l’histoire de Juan Pablo Escobar : l’incroyable destin de l’héritier du plus grand baron de la drogue.

Thomas Misrachi : "Pour la première fois, c'est l'histoire entière du fils qui est racontée. Avec des documents familiaux et des témoignages exceptionnels jusqu'ici inédits, on raconte la vérité : sa vérité. J'ai eu accès à toutes les archives familiales, j’ai pu parler à tout le monde. Par exemple, à l'avocat qui a rédigé le testament de Pablo Escobar et qui a sauvé et négocié la vie de son fils lorsque le cartel de Cali voulait sa mort. J’ai aussi pu parler à l'épouse de Juan Pablo Escobar, il avait 13 ans et elle 18 quand ils se sont rencontrés. Elle a tout connu : les années fastes et la déchéance totale. Elle n'avait jamais encore témoigné. J’ai aussi pu échanger avec le fils de l'ennemi numéro 1 de Pablo Escobar, Miguel Rodriguez. Les deux "héritiers", celui du cartel de Medellin et celui du cartel de Cali, se sont rencontrés pour la première fois devant nos caméras". (...) En Colombie, pour que quelqu'un vous parle et que quelqu'un vous fasse confiance, il faut aller à sa rencontre. Lui expliquer les choses, longuement. Le convaincre face à face, rendez- vous après rendez-vous. Jusqu'à ce que le témoignage soit "en boîte", ce n'est pas gagné. Il faut se battre jusqu'au bout. Impossible de "caler" quelqu'un par téléphone ou par mail. Surtout pour des sujets qui restent très sensibles comme Pablo Escobar ou le narcotrafic. Nous avons passé près de 10 semaines à tourner la série et un an et demi à la préparer en amont."

Commenter cet article