Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 22/12/2020 15H55 - édité

Vu récemment sur France 2 dans le film L'étudiante et monsieur Henri, Claude Brasseur s'en est allé le 21 décembre 2020.

Fils des comédiens Pierre Brasseur et d'Odette Joyeux, et lui-même papa d'un acteur, Alexandre, Claude Brasseur avait fêté ses 84 ans l'été dernier.

Les plus jeunes se remémorent son second rôle de grincheux dans la trilogie Camping, mais ce serait lui faire offense de ne pas évoquer ses interprétations dans Un éléphant ça trompe énormément & Nous irons tous au Paradis, Une histoire simple, La guerre des polices, La Boum, Descente aux enfers, Dandin, Radio Corbeau, L'orchestre rouge, Le souper, entre autres films.

Claude Brasseur a marqué par ailleurs les téléspectateurs des années 70 avec la série Vidocq et a joué dans de nombreuses pièces, dont Le souper, très gros succès.

Des hommages TV lui seront rendus dans les prochains jours. La liste sera mise à jour ci-dessous dès connaissance d'une déprogrammation.

  • Mercredi, France 3 rediffusera à 21h05 le film Un éléphant ça trompe énormément suivi à 22h50 du film Nous irons tous au paradis. Avec Jean Rochefort, Guy Bedos, Claude Brasseur, Victor Lanoux...
  • TFX proposera le grand classique La Boum, avec Sophie Marceau et Brigitte Fossey, mercredi peu après 21 heures.
  • Jeudi 24 à 20h50 sur Polar+ : La guerre des polices. Film avec Claude Brasseur, Marlène Jobert, Claude Rich.
  • France 2 diffusera la pièce de théâtre Mon père avait raison, écrite par Sacha Guitry, le mardi 29 décembre 2020, à partir de 22h50 ; mise en scène de Bernard Murat ; avec Claude Brasseur, Alexandre Brasseur, Chloé Lambert, enregistrée en 2008 au théâtre Edouard VII. 

Crédit photo © Ah ! Production.

Commenter cet article

BRUN 23/12/2020 10:59

Entièrement d'accord les films hommage programmés passent sabs arrêt à la télé.!!!!!!!

Dorothée 23/12/2020 07:57

Pourquoi toujours les mêmes films ? Et ces deux films ils puent ? 1962 Le Caporal épinglé de Jean Renoir et 1963 Dragées au poivre de Jacques Baratier.