Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 5/01/2020 7H50

En première partie de soirée ce mardi, France 5 diffuse le documentaire "Fliquez-vous les uns les autres" réalisé par Olivier Lamour.

Partout en France, petites et grandes villes s’équipent de caméras pour mieux surveiller les citoyens ou les protéger, selon que l'on soit pour ou contre ce type d'installation. Alors que le Parlement débat actuellement du projet de loi sur la sécurité globale qui encourage le développement de ces techniques - légalisation des drones, diffusion en direct des caméras piétons des forces de l'ordre vers les centres d’opération, accès accru aux images de la vidéosurveillance pour les polices municipales - ce documentaire révèle comment cette surveillance s’est imposé depuis quelques années sans véritable débat ni évaluation de son efficacité.

Si, il y a vingt ans, l’installation de caméras faisait polémique, aujourd'hui, rien de tel. Les citoyens en redemandent et l’Etat, de son côté, incite à multiplier les moyens de surveillance comme en témoigne le "Livre blanc de la sécurité" récemment dévoilé par le ministre de l'Intérieur qui souhaite des expérimentations en matière de reconnaissance faciale, afin éventuellement d'en autoriser l'usage.

Des petites aux grandes villes, les professionnels du secteur de la télésurveillance mènent le bal, dans un environnement devenu très favorable. Quelques rares villes résistent. Des citoyens et des associations donnent l'alerte : quel coût pour quels résultats ? Les caméras ne permettraient, a posteriori, de résoudre que de 1% à 3% des enquêtes. Un ratio assez faible comparé aux sommes engagées. L’efficacité en temps réel, pour empêcher des délits, serait quasi-nulle.

Quant à la dissuasion, elle reste difficile à mesurer. En interrogeant des installateurs, des gendarmes, des policiers municipaux, des élus, des sociologues, des citoyens concernés ainsi que des voix critiques ce documentaire décrit ces nouveaux comportements individuels et collectifs pour répondre à ces questions : que nous disent les nouveaux usages de notre rapport aux libertés individuelles ? Quelle société sommes-nous en train de fabriquer ?

Après la diffusion de ce film, Marina Carrère d'Encausse proposera un débat avec quatre invités : Michel Henry, co-auteur du documentaire ; Laurence Budelot, maire de Vert-Le-Petit (Essonne) ; Olivier Tesquet, journaliste à Télérama, spécialiste du numérique ; Martin Drago, juriste, association La Quadrature du Net (association de défense des libertés numériques).

Crédit photo © Morgane Prod

 

Commenter cet article