Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 29/01 6h44

 

Aujourd'hui, la chaîne TMC vous propose de suivre la demi-finale FRANCE / SUEDE du championnat du Monde masculin de handball.

Diffusion de cette rencontre ce vendredi 29 janvier à partir de 17h15 sur TMC.

Six fois championne du Monde, trois fois championne d’Europe, et double championne olympique, l’Equipe de France masculine de Handball poursuit sa route au championnat du Monde 2021 qui se déroule du 13 au 31 janvier, en Egypte. En cas de qualification pour la finale, le match sera à suivre en exclusivité en clair, sur TF1.

Ce sont des Bleus opiniâtres qui se sont qualifiés mercredi soir pour la demi-finale de ce championnat du Monde. Suite à leur victoire 35 à 32, au bout du suspense, face à la Hongrie, ils affronteront la Suède dans le dernier carré. Le futur adversaire de la France dans ce mondial Egyptien, a dominé le Qatar (35 - 23). Et les Français devront se méfier de la jeunesse suédoise : privée de ses meilleurs joueurs, la sélection scandinave qui est montée en puissance durant la compétition, a réussi à se qualifier pour ces demi-finales, tout comme le Danemark et l'Espagne. La Suède devra donc affronter la France, qui n'a pas tremblé dans les derniers instants d'un match serré, lors de sa rencontre face à la Hongrie. Fort de ce nouvel exploit, le groupe français a montré qu'il comptait bien ne pas s'arrêter en si bon chemin. Les Français ont en effet remporté tous leurs matchs depuis le début de la compétition avec 8 victoires en autant de matchs. Prochain objectif, se qualifier pour la finale de ce tournoi. Cela permettrait aux hommes de Guillaume Gille de prétendre à un septième titre mondial.

Présentée par Denis Brogniart, la rencontre sera commentée par Grégoire Margotton et Philippe Gardent, ancien joueur de l’équipe de France, celle des Barjots avec 298 sélections et une 3e place aux JO de Barcelone qui a marqué les débuts de l’avènement du handball français sur la scène internationale.

Commenter cet article