Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 18/02/2021 10H25

 

L’association Union Nationale des Familles de Féminicide (UNFF), présidée par Sandrine Bouchait et Hélène de Ponsay, communique être heureuse et fière de compter sur le soutien d’Olivier Delacroix dans les combats qu’elle mène en faveur des familles victimes de féminicide.

Journaliste et documentariste, créateur de « Dans les Yeux d’Olivier » sur France 2, Olivier Delacroix s’est imposé au fil des années comme le confesseur des « français que l’on entend rarement ». Depuis plus de 10 ans, à travers ses nombreuses collections documentaires, puis la libre antenne qu’il anime chaque soir sur Europe 1, il fait entendre la parole d’hommes et de femmes aux parcours singuliers, parfois douloureux.

Dès ses débuts, le travail et les créations d’Olivier Delacroix illustrent son engagement auprès des femmes. A travers des films témoignages engagés et son ouvrage « Parce qu’il y a les femmes » aux éditions Michel Lafon, Olivier Delacroix écoute et libère la parole de femmes pour faire entendre leur voix au grand public. Aujourd’hui, c’est aux côtés de l’association UNFF qu’il souhaite faire entendre la parole de victimes collatérales, celle des familles victimes de féminicide.

C’est en 2019, dans le contexte particulier d’une année marquée à la fois par le triste record du nombre de féminicides mais aussi par l’organisation du Grenelle contre les violences conjugales que l’association UNFF voit le jour. Elle est le résultat d’une rencontre entre familles ayant toutes vécu un féminicide et qui ont toutes rencontré la solitude, le désarroi et la traversée du désert institutionnel. Pour que leur douloureuse expérience serve aux autres, pour rompre l’isolement des familles, les membres de l’UNFF les accompagnent sur les plans juridique, social et psychologique.

« Il y a dix ans, je tournais mon premier film sur les femmes en très grand danger. Depuis, peu de choses ont changé puisque les chiffres restent tout aussi alarmant. Il est nécessaire de faire bouger les choses, une société qui méprise les femmes ne peut être que boiteuse ! C’est très naturellement que j’ai accepté d’être parrain de l’association UNFF et c’est avec une grande ferveur que je me joins à leur combat pour faire cesser ces crimes. » Olivier Delacroix, parrain de l’association.

« Chaque jour nous nous battons pour que les familles libèrent leur parole et se fassent entendre auprès des institutions et de la société. Les talents d’Olivier en qualité d’écoute et comme porte-voix des victimes sont remarquables. Son parrainage nous est apparu comme une évidence pour nous accompagner et soutenir la cause des familles, elles aussi victimes des violences faites aux femmes. » Sandrine Bouchait et Hélène de Ponsay, Présidente et Vice Présidente de l’UNFF.

Commenter cet article