Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 02/02 8h25

Le documentaire « Plastique, la menace toxique » réalisé par Ludivine Favrel sera diffusé ce mardi en première partie de soirée sur France 5. Il sera suivi d’un débat animé par Marina Carrère-d’Encausse.

Après 70 ans d’utilisation effrénée, le plastique n’a plus rien de fantastique. Catastrophe écologique, il est aussi devenu une menace pour la santé. Aliments, eau, air… Nous mangeons et nous respirons des microparticules de plastique tout au long de notre vie. A quels dangers sommes-nous exposés ?

Certains emballages contiennent des substances chimiques qui peuvent migrer dans les aliments, en particulier quand ils sont chauffés ou stockés trop longtemps. Un cocktail de molécules soupçonné de perturber le système hormonal et de jouer un rôle dans le développement du surpoids et du diabète. Il est presque impossible d’échapper à cette menace, car les plastiques sont présents partout dans la maison : dans le revêtement de certaines poêles antiadhésives, dans des cosmétiques, des vêtements et la plupart des jouets pour enfants.

En France, dans certains villages, le plastique des canalisations peut aussi contaminer l’eau courante. Loir-et-Cher, Lot-et-Garonne, Sarthe… Plusieurs départements ont connu des pollutions de l’eau au chlorure de vinyle, un composé chimique potentiellement dangereux, contenu dans les vieux tuyaux d’eau potable en PVC.

Les plastiques contaminent aussi l’air que nous respirons. Car on a beau les recycler, les brûler ou les enfouir au fond des décharges, ils ne disparaissent jamais vraiment. Chaque fragment de plastique fabriqué depuis un siècle existe encore aujourd’hui, sous une forme ou une autre.

Chaque minute, l’équivalent d’un camion-poubelle rempli de déchets se déverse dans les océans. Au fil du temps, ces plastiques se décomposent en milliards de particules microscopiques qui contaminent la chaîne alimentaire et se retrouvent dans nos assiettes quand nous consommons des poissons et des fruits de mer. Portés par le vent, ces fragments, chargés de polluants, peuvent aussi s’infiltrer dans les poumons à chaque inspiration.

Plus aucun endroit n’est épargné. Dans les massifs des Pyrénées, les dépôts de microplastiques sont aussi élevés qu’à Paris ou dans certaines métropoles chinoises. L’exposition à ces microplastiques est une bombe à retardement dont la science commence seulement à mesurer les effets. Comment limiter les effets du plastique sur notre santé ?

Invités du débat :

  • Dr Emmanuelle Lecornet-Sokol Endocrinologue, diabétologue - Hôpital Pitié-Salpêtrière (AP-HP)
  • Pr Robert Barouki Toxicologue et biochimiste - INSERM - Université Paris Descartes
  • Philippe Perrin Éco-infirmier, Directeur de l’Institut de formation en santé environnementale
  • Natacha Cingotti Responsable du programme « Santé et produits chimiques » - Health and Environment Alliance (HEAL)
  • Matthieu Witvoet, éco-aventurier

Crédit photo © 17 Juin Média

Commenter cet article