Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 26/01 8h45










Ce samedi à 20h55, France 2 propose la retransmission d'une pièce de Feydeau, La dame de chez Maxim. Du théatre enregistré l'automne dernier. Qui dit Feydeau dit quiproquos, portes qui claquent et mensonges à profusion.



La mise en scène est de Francis Perrin. Voici la distribution complète :


Francis Perrin (Petypon), 
Henri Guybet (Le Général), 
Sophie Forte (La môme), 
Jean-François Derec (Mongicourt), 
Marcel Philippot (Etienne), 
Dominique de Lacoste (Madame Petypon), 
Marie-Pierre Casey(Emilie), 
Laurence Badie (La Duchesse), 
André Gaillard (Monsieur Sauvarel), 
José Artur (Monsieur Vidauban), 
Chantal Ladesou (Madame Vidauban), 
Sophie Artur (Madame Sauvarel), 
Bunny Godillot (Madame Ponant), 
Eva Darlan (Madame Claux), 
Isabelle de Botton (Madame Hautignol), 
Michel Cremadès (L’Abbé Chantreau), 
Thierry Redler (Chamerot), 
Eric Massot (Le Duc), 
Rémy Caccia (Guerissac/Porteur 1), 
Bob Bellanca (3e officier/Porteur 2), 
Charles Van Tieghem (Corrignon), 
Nathalie Meunier (Clémentine), 
Philippe Chevallier (Le balayeur), 
David Martin (Maître d’hôtel).


 

L'histoire :

Dans un appartement bourgeois de la fin du XIXe siècle, dans la pénombre, se retrouvent le docteur Mongicourt, ami du docteur Petypon et Etienne, le valet de pied. Il règne un désordre certain et pour cause, Lucien Petypon est rentré à pas d’heure en compagnie de la célèbre danseuse du Moulin Rouge, la môme Crevette. Mais voilà que Madame Petypon arrive à son tour…




Selon Francis Perrin, "
C’est une pièce complexe avec des situations qui dégénèrent et s’enchaînent à toute allure. Un mécanisme inéluctable se met en marche dès le premier acte. Je joue Petypon qui se réveille d’une nuit de beuverie avec une danseuse du Moulin Rouge (Sophie Forte) dans son lit. Comment expliquer la situation à sa femme la pieuse Gabrielle (Dominique de Lacoste) ou à son oncle le général Petypon (Henri Guybet) ? Notre bourgeois ne peut que s’emmêler les pinceaux. Son écart d’un soir provoque d’imprévisibles dommages collatéraux. Il fait passer la Môme Crevette pour sa femme et son épouse Gabrielle pour une démente. Incapable d’assumer tous les dégâts, le pauvre Petypon préfère adhérer à cette logique folle jusqu’au bout. Plus la farce est énorme et plus le personnage y croit, il y a une surenchère vertigineusement drôle dans La Dame de chez Maxim."

"Je me félicite du choix des comédiens, ils ont apporté une dimension inédite aux personnages. Sophie Forte ou Jean-François Derec (Mongicourt) sont des comédiens avec de fortes personnalités qu’ils ont su mettre au service de leurs rôles. D’autres surprennent dans un répertoire inattendu comme Dominique de Lacoste, ex-Vamp, qui joue l’épouse bigote. C’est fabuleux de diriger des comédiens qui, sans rien perdre de leur personnalité, respectent le rythme et les situations. Comme dans un mouvement d’horlogerie, chacun œuvre pour la réussite de la pièce."




La critique presse est partagée.

Le Monde souligne que le jeu des acteurs grippe et rouille la mécanique comique, offrant une caricature du théatre de boulevard : "Francis Perrin grimace, tous les comédiens bêtifient comme des gamins. Ils surjouent leurs effets, bruitent leurs émotions (...)"

A contrario, coup de coeur pour TV Grandes Chaînes. Pour Télé Loisirs, la succession de quiproquos et le jeu des comédiens déclenchent de bons moments d'hilarité. Pour Télé Cable, c'est drôle, enlevé et soigneusement filmé et la pièce est formidablement mise en scène.

Mi figue mi raisin, Télé Star note que les amateurs de théatre de boulevard à l'ancienne, chamarré et surjoué, apprécieront ce classique interprété ave cune belle santé. "
Les autres trouveront cela démodé".




Photo Derec, Perrin, Sophie Forte, copyright France 2 / Jacques Morell





Commenter cet article

sweet Lola 26/01/2008 09:01

Bof, pas emballant ce casting je trouve :( Je vais tenter " Le serpent " sur C+.