Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Equipe tvnews




Les réactions émues se multiplient après le décès d'Henri Salvador.




Parmi elles, celle de Michel Drucker :

"Il était encore avec nous il y a deux mois, dans l'émisison de Laurent Gerra (NDLR : Vivement dimanche), mais il était fatigué, très fatigué. Parler d'Henri, ça demanderiat des heures, mais pour faire court, je dirai qu'il a eu la vie d'Alexnadre le bienheureux.(...)
Henri, ce n'est pas seulement Minnie petite souris, Le lion es tmort ce soir ou Zorro est arrivé, c'était un très grand musicien qui a amené la bossa nova en France.(...) Il a travaillé avec les plus grands musiciens (...) C'est une petite partie de nos vies qui disparaît avec Henri
".




Laurent Voulzy :

"J'ai l'impression d'avoir perdu un membre de ma famille (...) Et puis, en même temps, il est là quand même. Et puis, il a eu une belle vie. On est triste, mais en même temps il a une une belle vie et il laisse plein de belles choses".




Nicolas Sarkozy :

"C’est à mon retour de Guyane que je viens d’apprendre avec une infinie tristesse la disparition de l’un de ses enfants les plus éminents, mon ami Henri Salvador.
Aux confluents du jazz, de la chanson et de la bossa nova, de l’Europe et de l’Amérique, ami de Boris Vian, de Sacha Distel et de Gilberto Gil, Henri Salvador a incarné avec humour et élégance, pendant plus d’un demi-siècle, l’art de la chanson « à la française ». Aimé de nos compatriotes, le « collégien » du grand orchestre de Ray Ventura était devenu avec le temps une icône saluée par la jeune génération de la chanson française, qu’il avait accompagné vers le succès.
 « Une chanson douce », « Syracuse », « le Jardin d’hiver » et tant d’autres titres, ses refrains et sa voix de velours inimitable continueront à nous bercer, encore longtemps
."




Laurent Gerra :

"
Quand j'étais petit, je voulais être Henri Salvador. Si je fais ce métier, c'est grâce à lui. J'ai eu la chance de lui écrire quelques textes de transition pour ses spectacles. C'est devenu un ami(...)"





Commenter cet article